Quel danger représentent les GPS intégrés aux drones ?

Les GPS intégrés aux drones peuvent être un danger

Après qu’un drone Phantom de DJI se soit écrasé sur la pelouse de la Maison Blanche, l’entreprise chinoise a décidé de mettre en place un système de géolocalisation interdisant le survol de certaines zones comme l’ensemble de Washington DC. L’entreprise avait déjà commencé à mettre en place des zones de non-vol, notamment au-dessus d’aéroports, forçant les drones entrant dans ces zones à atterrir. Toutefois, un rapport de Forbes a dévoilé la semaine dernière une faille permettant à un hackeur de perturber le système en envoyant des fausses informations au drone.

Des chercheurs de l’entreprise chinoise Qihoo, spécialisée dans la sécurité internet, ont effectué une démonstration de piratage sur un drone Phantom. Ils ont, pour ce faire utilisé le logiciel open-source GNU Radio afin de modifier les coordonnées d’un DJI Phantom 3. Selon les deux chercheurs, Lin Huang et Qing Yang, il est actuellement extrêmement simple de, grâce à des outils radios peu chers ou même gratuits, de s’attaquer aux GPS.

Le drone Phantom 3 de DJI

Leur méthode était, d’après eux, très simple puisqu’ils ont simplement envoyé des faux signaux au drone pour lui faire croire qu’il était dans une zone de vol autorisé ou au contraire dans une zone de non-vol. Il devient donc possible de continuer à faire voler le drone dans un espace aérien sensible sans que le système de géolocalisation ne le détecte. De même, il est possible de faire s’écraser un drone en lui transmettant des fausses données qui font croire au système que le drone est dans une zone de non-vol. Le drone enclenche alors une procédure d’atterrissage d’urgence et tombe au sol.

Selon l’équipe, les fabricants de drones pourraient corriger cette faille mais devraient le faire sur la puce GPS même. Ce qui signifie que les drones déjà dans le commerce ne bénéficieraient pas de la mise à jour et resteraient vulnérables aux attaques. L’équipe de hackeur avait déjà exploité une faiblesse GPS sur une voiture électrique l’année dernière en falsifiant ses coordonnées GPS.

Des drones sensibles aux fausses informations GPS


Laisser un commentaire