Hitachi et son IA pour l’aide à la gestion des entrepôts

Mettre en place une intelligence artificielle pour assister les managers d’entrepôt, voilà le pari du groupe japonais Hitachi, l’un des conglomérats multinationaux du pays. Le groupe a mis en place un programme au sein de l’un de ses entrepôts japonais consistant à intégrer un système d’IA dans l’entrepôt afin de réorganiser les processus et d’augmenter la productivité et l’efficacité des employés.

Cette introduction s’est faite subtilement : les employés de l’entrepôt ne sont pas arrivés un jour pour trouver leur manager remplacé par un robot distribuant ses ordres d’une voix monotone et étrangement calme. Selon l’un des portes-parole du groupe, « l’IA est étroitement liée au système commercial. Le tableau de bord et l’écran d’opérations utilisés par le responsable d’étage est le même que celui utilisé par l’ancien système commercial avec une seule exception : un bouton ON/OFF pour utiliser ou non l’IA. »

Utiliser une IA capable d’effectuer un nombre de calculs incroyable afin de trouver la meilleure solution permet de retirer des incertitudes et de remplacer les hésitations des employés humains par des faits et des chiffres. L’IA étant intégrée au système, la décision finale revient tout de même au manager humain, qui peut choisir d’utiliser ou non l’IA dans son processus de réflexion. De plus, l’IA a pour seul objectif de réorganiser les processus afin d’augmenter le flux de travail et n’a pas pour but de déconstruire ces processus à la recherche de temps perdu.

Selon un porte-parole, « la supposition est que chaque tâche est effectuée de façon indépendante. Lors de la démonstration dans l’entrepôt, le détail de chaque tâche n’a pas changé, uniquement l’ordre dans lequel celles-ci ont été effectuées. » De plus, toujours selon Hitachi, il n’y a pas eu de tentative d’augmentation de l’efficacité auprès des employés. « L’ordre dans lequel les tâches sont effectuées a été réarrangé pour éviter les encombrements. Il n’a pas été demandé aux mployés de travailler plus ou plus vite, simplement d’effectuer les tâches dans un ordre différent. » C’est la raison pour laquelle le groupe « n’envisage pas de situation d’augmentation du stress. »

Plus encore, dans l’entrepôt où le système a été implémenté, la plupart des employés ignorent vraisemblablement la présence de l’IA. Selon le groupe, « dans le cas de l’entrepôt où la démonstration a eu lieu, il n’y a pas d’interaction directe entre les employés et le système d’IA. Le système d’IA mis en place fournissait les ordres au même format que celui utilisé jusque là et les rapports fournis sont présentés de la même façon qu’avant. Le système d’IA « lit » les données de performance à partir des rapports. C’est pour cela que les employés ignorent peut-être ou peut-être pas l’implication d’une IA. »


Laisser un commentaire