Hitachi a conçu un robot aquatique pour inspecter les réacteurs nucléaires

Hitachi a conçu un robot aquatique pour inspecter les réacteurs nucléaires

L’inspection de réacteurs nucléaires est une procédure nécessaire et dangereuse à la fois. Jusqu’à présent, les techniciens se positionnaient sur des plateformes surplombant les cuves de confinement et y plongeaient des caméras attachés à des tiges métalliques ou à des cordes. Ce faisant, ils s’exposaient potentiellement à des radiations importantes. C’est la raison pour laquelle l’entreprise japonaise Hitachi a mis au point le robot Stinger.

Stinger est un robot aquatique destiné à inspecter les cuves de confinement. Il a été développé en partenariat par Hitachi et General Electrics. Un peu plus grand qu’un humain moyen, il est capable de se déplacer sous l’eau. Grâce à un revêtement en tungstène, le robot peut survivre à une exposition à des radiations importantes. Il est équipé d’un hydrolaser, un canon à eau haute-pression lui permettant de nettoyer les soudures pour mieux les inspecter. Il possède des propulseurs omnidirectionnels commandés par ordinateur ainsi qu’une caméra couleur haute-résolution. Les composants électroniques utilisés pour le robot sont également moins sensibles aux radiations.

Stinger hors de l'eau

Le robot peut être opéré à distance, jusqu’à une trentaine de mètres. Stinger est toutefois relié au centre de commande par un câble de commande et d’alimentation. Selon l’ingénieur en mécanique Bradnon Smith, responsable du développement du robot chez Hitachi Nuclear Energy, « un humain ne pourrait survivre là où Stinger devra utiliser sa caméra et ses outils. » Stinger est actuellement déployé à travers les Etats-Unis pour inspecter différentes centrales. Le robot plonge pour trois semaines et inspecte les matériaux, en cherchant des signes de dégradations.

Pour Brandon Smith, ce robot est une innovation majeure dans le domaine du nucléaire. « Nos clients gagnent de l’argent lorsque leurs centrales produisent de l’énergie. Ils essayent donc en permanence de réduire la durée nécessaire des arrêts. Ils cherchent aussi toujours à réduire les expositions aux radiations des employés. En utilisant Stinger dans la centrale et en conservant les employés dans des zones à radiations moindres, ils peuvent font d’une pierre deux coups. »

Stinger dans une cuve de confinement

Stinger le robot de Hitachi et de General Electrics


Laisser un commentaire