Hitachi va proposer sa version du robot industriel à deux bras

Un robot de manutention à deux bras

La robotique de manutention a un objectif clairement affirmé de soulager les employés humains lors de tâches difficiles ou répétitives. Toutefois, afin qu’une collaboration humain-robot, ou même un remplacement, soit possible, il faut que les robots soient aussi efficaces, voire plus, qu’un employé humain. Le robot de manutention du conglomérat japonais Hitachi, présenté hier, mardi 25 août, semble être à même de fournir le niveau d’efficacité requis.

Le robot, encore anonyme, utilise deux bras robots industriels Epson ProSix C4-A901S. Chaque bras possède 6 degrés de liberté et est équipé d’une caméra couplée à un système de vision par ordinateur pour reconnaître les marchandises à manipuler. Chaque bras possède différents manipulateurs pouvant servir de mains au robot. Le robot peut donc, tour à tour, utiliser des pinces ou des mains aspirateurs, qui utilisent le principe de succion pour saisir les objets. Chaque bras est installé sur des tables élévatrices en ciseaux qui permettent au robot de saisir des marchandises à différentes hauteurs. Le robot entier est installé sur une plateforme mobile. Le robot est capable de manipuler jusqu’à 1 kilogramme de marchandises, tout en pouvant déplacer des objets aussi petits qu’une bouteille d’un demi-litre.

Le robot de manutention de Hitachi

La machine ne requiert que très peu d’informations, qu’elle obtient par une connexion sans-fil, ce qui accélère sa capacité de travail. Selon un porte-parole d’Hitachi, « grâce à cette technologie, le robot peut identifier l’endroit où sont les marchandises et commencer à positionner ses plateformes de chargement et ses bras avant même d’arriver devant l’étagère. » Le robot est en effet programmé pour travailler de façon coordonnée. Les caméras embarquées permettent de localiser les objets sur les étagères avant que le robot n’y arrive et donc d’accélérer la vitesse de manutention. Selon Hitachi, « en raison de cette coordination, le robot n’a besoin que de trois secondes pour saisir un objet lorsqu’il arrive devant une étagère », alors que la plupart des robots actuels ont besoin de sept secondes.

Hitachi n’a pas annoncé de date de commercialisation pour son robot mais espère pouvoir le mettre en vente d’ici cinq ans. L’entreprise a déclaré vouloir commencer les tests du robot dans ses entrepôts d’ici deux à trois ans. Elle n’a encore dévoilé aucune information sur le prix des machines ou sur leur disponibilité ailleurs qu’au Japon.


Laisser un commentaire