hitchBOT le robot autostoppeur fait le tour des States

hitchBOT the robotic hitchhiker

Des gants jaune canari, des bottes en caoutchouc, un drapeau américain à la main et un sourire en LED, voilà les éléments qui caractérisent cet autostoppeur un peu particulier que les états-uniens auront la possibilité de croiser sur le bord de la route cet été. Pour son troisième voyage, hitchBOT a décidé de vivre le rêve américain en traversant le pays de part en part.

Parti de Salem, Massachusetts, pour se rendre à San Francisco, Californie, hitchBOT est l’outil principal d’une étude que veulent mener deux chercheurs canadiens. Selon Frauke Zeller, l’un des deux créateurs d’hitchBOT, le but est de voir « ce que les gens font de ce genre de technologie une fois laissés à eux-même. C’est un projet artistique sauvage – il incite les personnes à participer. » L’une des questions phares du projet est de savoir si les robots peuvent faire confiance aux humains.

hitchBOT un compagnon de route insolite

De l’extérieur, hitchBOT ressemble plus à un robot inventé par un enfant. Son corps est constitué d’un baquet sur lequel des frites de piscine ont été greffées pour servir de bras. Ses mains ne sont que des gants de jardinage jaune assortis à ses bottes en caoutchouc. Selon ses créateurs, son aspect est mûrement réfléchi. Il a été conçu pour attirer l’oeil et le rendre approchable ainsi que pour décourager d’éventuels voleurs. Les chercheurs ont décidé de limiter au maximum la surveillance du robot, pour éviter toute intrusion. hitchBOT ne possède qu’un GPS pour suivre ses déplacements ainsi qu’une caméra qui prend des photos de son environnement toutes les 20 minutes. L’équipe demande toutefois la permission des personnes présentes sur les photos avant de les poster sur les comptes sociaux du robot, qui est suivi par plus de 30 000 personnes sur Twitter par exemple.

hitchBOT le touriste robotique

hitchBOT est conçu pour pouvoir discuter avec les personnes le transportant. Il peut par exemple raconter quelques anecdotes ou prendre part à une conversation simple. Il est également capable de chanter et de jouer à question-réponse. hitchBOT a déjà traversé l’Europe et le Canada. Pour ce nouveau trajet, il n’a pas de plan de route particulier, si ce n’est qu’il espère faire quelques arrêts dans les lieux de légende américains. Sa liste comprend Times Square, le mont Rushmore et le grand canyon.

hitchBOT le robot qui part en roadtrip


Laisser un commentaire