HoLLiE : le robot barman

HoLLiE : le robot barman

Après les chercheurs du MIT, c’est au tour de chercheurs allemands de relier robotique et alcool. Les chercheurs du Forschungszentrum Informatik (Centre de recherche informatique) à Karlsruhe ont mis au point le robot HoLLiE. Développé au départ dans le cadre du projet « House of Living Labs » ou HoLL (Maison des Laboratoires vivants), ce robot assistant a été engagé comme barman lors de la Stallwächter Party, une soirée qui s’est déroulée à Berlin.

HoLLiE, pour House of Living Lab intelligent Escort (accompagnateur intelligent), est un robot humanoïde qui mesure 1 mètre 42, installé sur une base mobile de 80×80 centimètres. Il pèse environ 160 kilogrammes et mesure jusqu’à 250 centimètres avec les bras étendus. Ses 49 degrés de liberté lui permettent d’assurer la plupart des tâches attendues d’un robot en entreprise. Le robot est équipé d’une vision qui utilise capteur Microsoft Kinect 3D et qui permet au robot d’interagir avec son environnement. Il possède en outre 2 bras Powerball développés par Schunck et 2 mains anthropomorphiques DLR/HIT II.

La tablette pour commander un cocktail

Les deux bras du robot fonctionnent de façon autonome et peuvent effectuer des tâches différentes. Lors de l’évènement à Berlin par exemple, le bras droit prenait des verres vides tandis que le gauche les soulevait afin de les remplir d’alcool. HoLLie est également capable de tenir une conversation, quoique limitée, en allemand. Il était par exemple capable de demander des nouveaux verres, dont il a du avoir besoin, ayant servi plus de 280 cocktails durant la soirée.

Les invités pouvaient commander leur verre à partir d’une tablette connectée au robot. Celui-ci pouvait faire deux cocktails, le Bramble Fizz, à base de gin et de fruit, et le digit.HoLLiE, une boisson à base de whisky et de limonade. HoLLiE a été capable de servir certains verres en moins d’une minute. Au-delà de servir d’assistant aux barman humains, HoLLiE était surtout présent afin de démontrer la dextérité de ses mains anthropomorphiques et sa capacité d’adaptation dans un environnement peu adapté pour une machine.

Un robot qui sert des cocktail

Des mains aussi agiles que celles d'un humain


Laisser un commentaire