L’horlogerie suise se réinvente à travers le robot Balthazar

le robot horloge de MB&F

Les horlogers suisses MB&F et L’Epée 1839 se sont une nouvelle fois associés pour livrer un modèle de robot-horloge de luxe tantôt apaisé et tantôt terrifiant.

Avec un mécanisme L’Epée 1839 en son cœur, Balthazar est à la fois un bijou d’horlogerie et de technologie. Il a été développé conjointement par l’horloger de luxe suisse et l’horloger créatif « expérimental » MB&F.

L’armure de cette originale horloge de luxe a été fabriquée en laiton fini au palladium. Au total, le robot mesure 40 cm de haut, pour un poids de 8 kg tout de même.

Parmi ses compétences spéciales, on peut citer l’illumination de ses yeux mais aussi la rotation à 180° de son torse. Le but étant de montrer les deux faces de ce robot, l’une angélique et la seconde laissant place à un Balthazar de l’ombre, à la silhouette terrifiante avec ses yeux de rubis et ses dents acérées. Sur cette seconde face, on y lit pas l’heure mais plutôt l’évolution de la Lune afin « d’anticiper vos changements d’humeur« .

mbf-balthazar-robot-horloge-2016-1

mbf-balthazar-robot-horloge-2016-3

Sur sa face principale, Balthazar indique l’heure à l’aide de deux disques, l’un pour les heures et l’autre pour les minutes. Sa batterie lui permet de jouer son rôle durant 35 jours, et l’évolution de ses réserves est visuellement indiquée sur son ventre. Plus haut, dans le crâne de l’objet, on y trouve le mécanisme de précision qui régule l’ensemble des mécanismes d’horlogerie.

Outre cette faculté à donner l’heure, les différents membres du robot peuvent se déplacer et tourner, de manière à en changer la posture voire à tenir des objets.

Il succède à deux autres horloges humanoïdes : Sherman et Melchior, un autre nom emprunté de l’un des trois rois mages. Il ne reste plus qu’un certain Gaspard, et le trio biblique sera au complet.

Il existe en 50 exemplaires et est disponible en vert, noir, argent et bleu pour la modique somme de 52 875 dollars.


Laisser un commentaire