Un humanoïde qui marche, c’est naturel…

L’une des grandes difficultés rencontrées dans la robotique humanoïde est de tenter de coller au plus près aux gestes naturels des humains. Des chercheurs japonais ont présenté le mois dernier des résultats très étonnants et on peut dire qu’ils sont sur la bonne voie.

Les chercheurs de l’Institut de robots humanoïdes de l’université de Waseda au Japon ont présenté le mois dernier leurs résultats à la conférence ICRA 2013. Ils ont décrit notamment les progrès effectués au niveau de la démarche de ce type de robots.

Le professeur Atsuo Takanishi en charge de ce projet, a montré comment son équipe est parvenue à donner un aspect naturel aux mouvements corporels du robot. Ils se sont servis d’un robot unique en son genre car flexible au niveau de son bassin et genoux, le WABIAN-2R (WAseda BIpedal humANoid – n°2 Refined). Il mesure un peu moins de 150 cm de hauteur pour 64 kg environ et possède 41 degrés de liberté.

humanoides_fr_wabian2_pieds

Après analyse de la taille moyenne des jambes humaines et en enregistrant les mouvements de différentes personnes par la technique de motion-capture, ils ont découvert qu’ils obtiendraient de meilleures performances en raccourcissant les jambes du robot. Le nouveau WABIAN-2R III était né.

Au cours de leurs tests, ils ont réussi à :

  • se rapprocher de la cadence de marche d’un pas humain à 0,6 secondes près
  • reproduire les 12 degrés de rotation que possède notre pied
  • rapprocher les deux pieds du robot de 90 mm (180 mm dans la version précédente)
  • réduire le déplacement latéral du centre de gravité (de 50 mm à 34 mm)

Pour le moment les tests se sont concentrés sur les mouvements sur place. Dans les mois à venir, l’équipe s’attaquera à des essais en marche en avant du robot. Le travail s’intitule New Shank Mechanism for Humanoid Robot Mimicking Human-like Walking in Horizontal and Frontal Plane et est pris très au sérieux au Japon.

humanoides_fr_wabian-2R-III-schema

Avec le WABIAN, ces scientifiques espèrent répondre par la technologie aux problèmes liés au vieillissement de la population japonaise. Ils pensent que les robots compagnons bipèdes seront la meilleure des solutions pour assister les humains et les personnes âgées de manière fiable et sécurisée. Nous n’allons pas les contredire !


Laisser un commentaire