Ikea veut installer de l’IA dans ses meubles

ikea-ia-meubles

Le constructeur suédois a lancé une grande étude pour comprendre les attentes du consommateur par rapport à l’intelligence artificielle.

Ce n’est pas du tout une info en kit. Ikea, le roi de l’achat impulsif de mobiliers pas chers à monter soi-même, veut se lancer dans l’IA. Etes-vous prêts à parler avec votre canapé ? Souhaitez-vous que ce dernier s’adapte selon vos préférences, à l’aide d’une intelligence artificielle placée dans votre maison ? Feriez-vous la causette avec votre plan de travail de cuisine ? Qu’attendez-vous des assistants domestiques ? Les laisseriez-vous contrôler les lumières, les alarmes, la température ? Devraient-ils être autonomes, stimulants, obéissants, aidants ?

ikea-ia-meubles-1

Intitulée « Do you speak human ? » (« Parlez vous l’humain ? »), l’enquête révèle, sous la forme d’un sondage interactif, que le public préfère un assistant virtuel humanoïde sans genre et sans religion. Le consommateur lambda veut également que l’IA sache, à l’avance, ce qu’il veut et pourquoi.

« Nous savons que l’IA arrive et nous savons qu’il existe d’énormes possibilités dans ce domaine pour créer un meilleur service pour les gens du monde entier », a déclaré Göran Nilsson, chef de l’innovation conceptuelle d’Ikea. Avant de poursuivre : « Ikea pourrait répondre aux besoins individuels des individus et venir en aide aux 285 millions de personnes souffrant de déficience visuelle à l’aide d’AI et d’interfaces de conversation. Nous sommes curieux d’entendre comment les gens se sentent à propos de l’IA ».

ikea-ia-meubles-3

Pour l’heure, en marge de cette enquête qui cherche à savoir quel robot vous vendre, Ikea travaille sur plusieurs projets tels que l’éclairage intelligent. Le géant suédois planche également sur des meubles du quotidien intégrant des solutions de recharge sans fil pour smartphone. Mais tout reste à définir quant à une profonde modélisation et inclusion d’une IA dans ses meubles. Dans un futur proche en tout cas, on se doute bien que nos armoires, lampes et autres étagères ne vont pas rester longtemps hors connexion.

Dans l’univers tendance de la Smart Home, Ikea a bien évidemment quelques milliards à dépenser pour poursuivre ainsi son leadership sur le confort de vie bon marché aux lignes épurées. Le questionnaire a été lancé le 28 avril dernier par Space 10, son laboratoire créatif chargé d’anticiper le monde de demain. Et vous pouvez y participer ici.


Laisser un commentaire