Immersion au Robot Lab : entrez au coeur de l’unique accélérateur des start-up de la robotique d’Europe

Robot buddy et deux figurines rouge et bleue

Robot Lab a ouvert ses portes à Humanoïdes.fr pendant deux jours. Découvrez ce qui se cache derrière l’unique accélérateur dédié aux start-up de la robotique, de l’intelligence artificielle et des objets connectés en Europe.

Rendez-vous au 10 rue Coquillère à Paris où Robot Lab a élu domicile depuis son lancement en septembre 2014. De grands bureaux ouverts, des comics et des figurines qui traînent, quelques robots croisés au détour d’un couloir… Aucun doute, nous sommes au bon endroit.

 

 

A la barre du navire se trouve Alexandre Ichaï, serial-entrepreneur de 33 ans, bien décidé à faire de la France un leader du secteur. C’est en visitant le salon Innorobo en 2014 qu’il constate le manque de moyens qui freine ces pionniers de la robotique… Et surtout la difficulté que rencontrent les ingénieurs face aux problématiques de marketing ou de recherche de fonds.

Sa solution ? Créer un écosystème unique qui offre aux start-up les plus prometteuses un accélérateur, un centre d’expertise (le CRIIF) et un fonds d’amorçage par l’intermédiaire de Robot Capital.

criif-logoLe CRIIF (le Centre de Robotique Intégré d’Ile-de-France) est un bureau d’études et un centre d’expertise. Il développe des robots pour des sociétés externes depuis 1987. La dizaine d’ingénieurs pluridisciplinaires qui compose l’équipe consacre 20% de son temps sur les projets incubés à Robot Lab. En parallèle, l’équipe développe son propre robot, Sami, dont le prochain développement majeur devrait être le contrôle par la pensée. L’objectif est double : réaliser des opérations à distance en milieu hostile et donner une nouvelle autonomie à des personnes en situation de handicap.

 

Alexandre Ichai, fondateur Robot Lab « Ici, on transforme des projets en business ». Alexandre Ichai

Concrètement, contre 7% du capital, Robot Lab offre des bureaux gratuits pendant un an, un soutien opérationnel et stratégique à travers le marketing, l’expertise technique ou encore la distribution, et un panel de services indispensables aux entrepreneurs de la robotique : atelier mécanique, studio vidéo, formations, etc. Un écosystème complet où le partage est de rigueur : les start-up communiquent, s’échangent conseils et bonnes pratiques et s’entraînent mutuellement à pitcher leur projet. Le mot d’ordre : favoriser l’échange et la sérendipité.

« Robot Lab a un fonctionnement unique, une philosophie du « partage énergétique ». Je cherchais une synergie avec d’autres start-up et ce que ce que l’on nous apporte ici« . Maxime Sendorek – Bat Voice

Equipes du Robot Lab
Les start-up sont également chouchoutées par Kunthirvy Dy, ex-Aldebaran qui a rejoint l’accélérateur pour apporter un soutien opérationnel et stratégique, et diffuser « l’esprit Robot Lab ».

 

Et visiblement, cela fonctionne. Car après seulement 17 mois d’existence, Robot Lab a permis à ses start-up de lever plus de 5 millions d’euros. Aujourd’hui, Robot Lab développe des partenariats prestigieux dans le monde entier et dispose de cinq bureaux en France.

La prochaine étape ? Un showroom de robots et d’objets connectés à Paris qui ouvrira ses portes d’ici quelques semaines et une antenne en Chine.

bureaux de Robot Lab Montparnasse et Supinfo
Les bureaux de Montparnasse à SUPINFO. Un partenariat prometteur pour créer de l’interaction entre entrepreneurs et étudiants.

La pépite de Robot Lab est évidemment Buddy de Blue Frog Robotics, la nouvelle star de la robotique domestique française, entrée en prévente récemment. Mais on retrouve aussi des bracelets connectés, des robots de décontamination ou encore des potagers intelligents.

Rodolphe Hasselvander et le robot Buddy

L'équipe de BlueFrog Robotics

Les start-up de Robot Lab

En tout, 18 start-up ont déjà rejoint Robot Lab. Et ce n’est que le début pour un accélérateur qui souhaite s’imposer comme le carrefour de la robotique en Europe.

Blue Frog Robotics est une start-up française, co-fondée par Rodolphe Hasselvander, qui développe le robot Buddy. Buddy est un nouveau compagnon accessible à tous qui protège le domicile, assiste au quotidien, apprend aux enfants à compter, etc.

Bat Voice analyse la voix pour identifier différentes émotions et sentiments. Ces informations sont les indicateurs clés du bien-être de l’utilisateur et peuvent être utilisées pour améliorer un service client, un call-center ou s’intégrer à des objets connectés.

Life Plus propose d’améliorer la vie des seniors. La solution est composée d’une montre connectée qui mesure la santé et l’activité physique, de capteurs intelligents placés dans l’habitation pour analyser l’environnement de vie et d’une application pour visualiser facilement si tout va bien.

Still Human développe Gå.ia, le premier robot qui donne un cerveau et des jambes aux plantes. Mi-plante mi-robot, ce cyborg végétal devient un être autonome capable de se déplacer pour subvenir à ses propres besoins et trouver l’humidité, la chaleur ou encore le soleil nécessaires à sa croissance.

Urban Potager est un potager d’intérieur intelligent et connecté pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin ou un balcon. Des capteurs intégrés permettent de connaître l’état des plantes, d’envoyer des alertes quand il est nécessaire d’intervenir et de dispenser tous les conseils utiles.

Makake est le premier studio numérique d’ingénierie collaborative. La plateforme met en relation des entreprises avec des besoins et un projet spécifique… avec une communauté de talents à même de les réaliser.

Haiku est un assistant GPS pour vélo. Relié à Google Maps via un smartphone, il affiche la direction à suivre, donne des indications classiques comme la vitesse ou l’heure et envoie des notifications pour les messages et appels entrants. Le tout est contrôlable par un simple mouvement de la main.

Evotion propose des robots pour l’événementiel. De l’accueil à l’animation, 25 robots à louer permettent de créer des événements innovants et mémorables.

Droïds Company crée un lien entre la recherche et l’industrie en mettant à disposition des entreprises et du grand public les dernières avancées en matière de robotique.

Axyn Robotique conçoit des robots d’aide aux personnes à mobilité réduite. La start-up travaille en partenariat avec des médecins et des ergothérapeutes afin de créer des robots ayant une réelle valeur ajoutée d’usage.

Wicross permet de tirer partie de toutes les fonctionnalités des objets connectés en adoptant des services inédits créés pour vous, par vos marques préférées.

3D on Demand est un service de crowdsourcing dédié à la conception et à l’impression 3D à la demande. Un système de cotation automatisé permet d’obtenir un prix en temps réel et une communauté d’imprimeurs et de concepteurs 3D certifiés donnent accès à toutes les compétences, technologies et matériaux disponibles.

MCAI développe OCTOPUS, un robot de décontamination efficace au quotidien pour le bio-contrôle dans les secteurs de l’élevage, de l’agro-industrie et du végétal.

Immersive robotics développe le robot Waldo, un assistant personnel qui obéit à la voix et dans lequel on peut se « téléporter » en utilisant un casque de réalité virtuelle. Son bras articulé permet d’interagir avec l’environnement immédiat.

Caveasy est une cave connectée liée une application mobile, conçue pour simplifier la gestion de son stock de vin. Elle propose de faire l’inventaire et la classification des bouteilles, et offre des outils pratiques comme des alertes paramétrables ou des conseils sur les accords mets/vins.

StimulActiv est une plateforme internet pour les professionnels et les familles et une application dédiée aux personnes âgées. Elle propose aux ehpad, aidants professionnels et familles un seul outil pour accompagner au quotidien les personnes âgées.

Wyca est un robot de télé-présence pour les installations d’entreposage en libre-service. Il permet de surveiller un site et d’accueillir les clients.

MyRobots est un « Facebook pour robots », qui permet aux propriétaires et constructeurs de connecter robots et objets connectés afin d’accéder à une nouvelle panoplie d’applications cloud et de faciliter la communication machines-machines et machines-humains.

TiKi est un robot autonome élégant, dédié à l’accueil de personnes et à la communication. Du haut de ses 1m40, il détecte les personnes qui sont devant lui grâce à sa reconnaissance faciale et peut même savoir si vous souriez ou avez les yeux ouverts. Et comme TiKi adore les humains, il vous invite avec sa voix et son visage illuminé à venir interagir avec lui en lui touchant les paumes des mains ou une de ses épaules.

Marlène Moreira (@mrlnmoreira)
Ex-Aldebaran et passionnée d’innovation et de robotique.


Laisser un commentaire