Impression 3D : à la conquête de Wimbledon

Pendant que nous écrivons cet article, Marion Bartoli est sans doute en train de se pencher sur sa demi-finale qui l’attend demain face à Kirsten Flipkens. Mais elle n’a peut-être pas remarqué que le géant de l’informatique IBM fait la promotion des imprimantes 3D pendant la quinzaine de Wimbledon.

Faire de la publicité directe à Wimbledon est interdit. Cependant, IBM, fournisseur officiel des solutions d’affichage des scores du tournoi, a trouvé un autre moyen de faire parler de lui. Ses systèmes d’analyse traitent en temps réel plusieurs milliers de données par match. Cette année, il a décidé de que l’ensemble des flux d’informations allaient prendre vie en direct grâce à des imprimantes 3D.

humanoides_fr_ibm_wimbledon_trophee_3d_2

IBM et 3D Printshow ont pensé à un dispositif mêlant les performances réelles des joueurs au « bruit social » généré par chaque joueur sur les réseaux sociaux. Plus le joueur est en forme, plus il gagne de points « Form ». Plus les internautes parlent d’un joueur sur Twitter, plus il gagne de points dans la catégorie « Status ».

Un classement virtuel est effectué en mixant l’ensemble de ces données (double fautes, aces, % de premières balles,…). Ce classement évolue en permanence sur les écrans de Wimbledon et sur internet, où l’on peut le suivre à cette adresse.

humanoides_fr_ibm_wimbledon_trophee_3d_3

Pour donner vie à ces paquets de données traitées par l’IBM Kiosk, neuf imprimantes 3D travaillent de façon continue pendant la journée. Elles impriment des petits trophées en plastique en fonction du classement des joueurs à un instant t. Ces neuf Ultimaker 3D impriment toutes les 20 minutes un nouveau trophée avec la gravure du nom du joueur le mieux classé.

Voilà une belle opération pour démontrer comment le data peut être mis en scène de manière ludique grâce aux technologies actuelles… et comment le marketing peut s’en emparer, puisque ces petits trophées sont vendus comme souvenirs.

humanoides_fr_ibm_wimbledon_trophee_3d_1


Laisser un commentaire