InnoRobo 2016 : ce qui vous attend au salon européen de la robotique

Du 24 au 26 mai se tiendra à Paris le salon InnoRobo. Les premiers contours du cru 2016 ont été dévoilés. Pays à l’honneur, spécificités de l’édition 2016, programme des conférences et finalistes du Call For Startups, H+ dresse le portrait d’InnoRobo 2016.

Cette année, le salon de la robotique s’associe à 3D Printing pour consacrer un espace entièrement dédié à l’impression 3D. Les acteurs les plus dynamiques du secteur de l’impression 3D feront étape au salon InnoRobo, comme Stratasys, eSUN, Makershop, … La startup Xtreee qui officie dans l’impression de pièces grande échelle en matériaux écologiques sera également présente sur le salon, de quoi découvrir les secrets de ce nouveau procédé ! Mais InnoRobo c’est l’occasion de (re)découvrir ce qui se fait de mieux dans la robotique. Tous les plus grands y seront : Kuka, ABB, Génération Robots, Fanuc, Staubli, mais aussi le français Aldebaran, qui disposera d’un espace impressionnant pour faire étalage de ses Pepper.

plan-docks-innorobo

Trois pays à l’honneur

Trois pays sont mis en avant pour cette nouvelle édition d’InnoRobo. On commence par l’invité d’honneur, qui ne sera autre que la Corée du Sud, l’un des leaders mondiaux du numérique et de la robolution. La robotique industrielle de la Corée, ce sont des exportations qui sont passées de 96 millions de dollars en 2009 à un total de 746 millions en 2014. La Corée, c’est 18% de croissance prévue dans ce secteur sur les cinq prochaines années. Et le pays qui compte la densité de robots la plus forte dans le secteur industriel, avec 500 robots pour 10 000 employés. A l’occasion du 130e anniversaire des relations diplomatiques entre nos deux pays, la délégation sud-coréenne comportera 18 entreprises ainsi que des représentants de l’association REPA.

La Russie sera également invitée à démontrer son savoir-faire en la matière, puisque une vingtaine de startups russes seront présentes sur la salon. Enfin, dans une moindre mesure, le Canada sera représenté par la Province de l’Ontario, (la plus peuplée du pays et dont la capitale est Toronto).

Les robots collaboratifs à l’assaut d’InnoRobo

D’après les chiffres compilés par Barclays Equity Research, les ventes de robots collaboratifs, les cobots, ont connu un bond de 70% par rapport à 2013. Malgré ce chiffre vertigineux, le stock réel de robots collaboratifs demeure très insignifiant. Les 4300 robots vendus en 2015 ne représentent ainsi que 2% du marché des robots industriels.

En quatre ans, c’est déjà une sacrée percée pour ces robots, dont la conception doit composer avec des contraintes beaucoup plus lourdes puisque par définition ces robots sont destinés à opérer au contact voire en symbiose avec des travailleurs humains. Question de sécurité oblige, la technologie déployée doit être extrêmement sûre, et donc coûteuse. Cela n’empêche pas de voir les offres de robots collaboratifs se multiplier. Dans le sillage de Baxter, le YuMi d’ABB, l’iiwa de Kuka ou bien les UR d’Universal Robots ont rejoint la course à la cobotique.

Ainsi, InnoRobo sera l’occasion de voir (ou revoir) ces cobots à l’action : Sawyer et Baxter réunis pour la première fois sur le salon parisien, ASIMOV le cobot d’Airbus et RB3D, l’exosquelette Exo Push ou encore les bras collaboratifs de Kinova Robotics.

Rethink_Robotics_Baxter_Sawyer_1200

Une journée de conférences

La journée du 25 mai sera placée sous le signe du savoir. Au programme, quatre conférences, dédiées dans l’ordre de passage à: un état des lieux du marché de la robotique, la robotique à l’horizon 2030, une Flipped Session et enfin la compréhension des technologies futures comme l’intelligence artificielle. Quant au jeudi 26 mai, il sera pour sa part consacré à l’organisation d’ateliers portant sur des thématiques diverses : comment concilier la Recherche et l’Industrie, les enjeux éthiques et juridiques de la robotique…

Le dénouement du Call for Startups

Depuis quatre ans, InnoEcho organise un « appel aux startups ». D’une centaine de candidats au départ, puis de 44 projets sélectionnés, la liste des derniers survivants à été dévoilée fin mars. Les six finalistes de la compétition se départageront devant un jury d’experts le premier jour d’ouverture du salon. De la main bionique d’Open Bionics, au robot nettoyeur de grille de barbecue Grillbot, en passant par la reconnaissance faciale de VisionLabs, qui de ces six entreprises innovantes remportera la mise ? Réponse le mardi 24 mai.

Le plan des exposants à Innorobo 2016

Plus de 4000 m2 d’exposition attendent les visiteurs cette année. Les plans viennent d’être dévoilés par les organisateurs :

Plan des exposants à Innorobo 2016

Plan des exposants à Innorobo 2016


Laisser un commentaire