Intelligence artificielle : clash entre Zuckerberg et Musk

L’intelligence artificielle représente-t-elle un danger pour l’humanité ? Sur ce point, les milliardaires de la Silicon Valley Elon Musk (SpaceX, Tesla) et Mark Zuckerberg (Facebook) ne sont pas du tout d’accord. Mais alors pas du tout.

C’est via des échanges sur les réseaux sociaux que les deux compères ont livré leur désaccord. Mi-juillet, Elon Musk a en effet estimé à l’occasion d’une conférence devant des gouverneurs aux Etats-Unis que « l’intelligence artificielle était la plus grande menace pour notre civilisation » ajoutant que les « gens devraient être très inquiets ».

L’ingénieur sud-africain a notamment plaidé pour l’introduction d’une « régulation » préventive de l’intelligence artificielle, citant des dangers comme « des robots tuant des gens dans la rue » ou « déclenchant des guerres en manipulant l’information ».

zuckerberg-musk-ia-2

Pour Mark Zuckerberg, qui n’a pas tardé à réagir via un direct sur le réseau social, ces propos sont « irresponsables ». Sur ce sujet, le patron de Facebook ajoute qu’il est « optimiste ». Selon lui, « dans les 5 ou 10 ans qui viennent, l’intelligence artificielle permettra d’apporter des améliorations dans nos vies  », citant la santé ou la conduite autonome. Avant de poursuivre : « Les personnes qui imaginent des scénarios catastrophes, je ne les comprends pas. C’est très négatif ».

Vingt quatre heures plus tard, la réaction d’Elon Musk sur Twitter, aux propos de Mark Zuckerberg, est cinglante : « sa compréhension du sujet est limitée ».

zuckerberg-musk-ia-1

Aujourd’hui, il faut savoir que les géants de la Silicon Valley investissent tous massivement dans l’intelligence artificielle, y compris les entreprises détenues par Elon Musk et Mark Zuckerberg. Facebook utilise notamment l’intelligence artificielle pour évacuer les contenus problématiques sur le réseau social et emploie des ingénieurs spécialisés dans l’IA pour travailler sur des projets futuristes, comme la communication par la pensée.

Ce n’est pas la première fois qu’Elon Musk émet des doutes sur les développements de l’intelligence artificielle par crainte qu’elle ne se retourne contre les hommes. Il a ainsi participé à la création d’un cabinet de recherche pour développer une intelligence artificielle « humaine ». En mars dernier, il a annoncé la création d’une nouvelle société, appelée Neuralink, dédiée à ce projet d’interface cerveau-ordinateur.


Laisser un commentaire

  1. minguet jonathan

    La technologie n'est que très rarement freinée et on suppose donc qu'elle aura toujours dans son histoire des avancement majeurs. L'IA sera un avancement majeur qui finira probablement par aboutir donc quel qu'en soit les moyens, des gens comme Zuckerberg voudront la faire émergée , d'autres voudront imposer leurs projections d'avenir mûrement réfléchie. Certaines de leurs projections seront vrais pour certaines facettes de la vision eue référée selon des critères que l'esprit intelligent aura mis en place dans leur logique. La continuité des événements associés à une IA pourrait alors ressembler vaguement à l'IA réelle , mis à part la contribution non négligeable de la communauté scientifique assignée à ce sujet qui aura obligatoirement un impacte important , celle d'avancer l'IA artificielle au même niveau minimum que celui de l'IA humaine, passant inévitablement par des niveaux d'ignorances d'informations. Cela produirait par moment des IA violentes et d'autres avec un usage intéressant. L'histoire ne s'écrira pas avec ces deux hommes, on dira même que l'histoire est déjà écrite dans son inéluctabilité d'advenir.

  2. Dupuy

    La difference entre Elon Musk et Zuckerberg est que le premier est conscient et l´autre non ¡¡¡