Les IA du futur nous garderont-elles comme animaux de compagnie ?

Rejoignant le camp des célébrités craignant les progrès technologiques, Steve Wozniak, l’un des fondateurs d’Apple, a annoncé récemment craindre que les intelligences artificielles ne finissent par considérer les humains comme des animaux de compagnie. Pour lui, la question est donc : serons-nous des chiens aimés par les machines ou des fourmis sur lesquelles on marche ?

Pour Steve Wozniak, pas question de voir ça de façon trop négative. Pour lui, il s’agit d’une bonne chose pour l’humanité. Les robots auront atteint un niveau d’intelligence leur permettant de supplanter les humains. Mais « ils sauront qu’il faut préserver la nature et les humains font partie de la nature ». Pour lui, l’humanité sera forcément remplacée par les intelligences artificielles, mais est d’avis que les robots nous aideront, puisque nous étions les « dieux originels ». Si cette idée lui faisait peur au départ, il a déclaré que c’est maintenant une conception réconfortante.

La prédiction est toutefois adoucie puisque selon le co-fondateur d’Apple, ce scénario ne se réalisera que d’ici une centaine d’années. Et il n’est même pas certain que la prédication se réalise. En effet, si la loi de Moore se révèle incorrecte, les IA n’atteindront jamais ce stade de super-intelligence. La loi de Moore stipule que les capacités des ordinateurs doublent chaque année. Cependant, des experts divers prétendent depuis 2005 que cette loi ne sera valable que jusqu’aux années 2015-2020.

M. Wozniak reste cependant optimiste quant à l’apparition d’ordinateurs quantiques, qui utilisent des particules subatomiques pour traiter des calculs complexes. Il espère un jour les voir apparaître, même si cela doit créer une race qui nous est supérieure. Il a tout de même reconnu que le jour où il s’est demandé s’il serait traité comme un animal domestique par les robots, il a pris la décision d’encore mieux traiter son propre chien.


Laisser un commentaire

  1. Dragoon1010

    De plus, j'ajouterias que la loi de Moore ne tient plus depuis déjà quelques années. Actuellement, nous sommes face à un supterfuge ! En effet, la quantité de transistors ne double plus tout les 18 mois, nottament dû à la finesse de gravure, qui frôle la limite causé par les effet quantique d'un tel rapprochement. Pour pouvoir continuer à évoluer selon le sens de cette loi, les constructeur ajoutent des coeur physique, ce qui n'est pas réellement doubler le nombre de transistors sur une puce de silicium au final. :)

  2. phoenix

    "les robots nous aideront, puisque nous étions les “dieux originels”"
    ==> Si l'on en croit l'expérience humaine avec Dieu... j'en doute...

  3. Newsroom

    Bonjour Damestra,
    Nous vous remercions pour votre commentaire et je reconnais avoir fait un petit raccourci (malheureux) dans ma description de la loi de Moore. Nous apprécions toutefois les commentaires comme le vôtre qui nous permettent d'avancer et de donner plus de précisions à nos lecteurs!
    Bonne journée,
    Jean-Baptiste

  4. Damestra

    Non mais arrêtez la désinformation.
    "La loi de Moore stipule que les capacités des ordinateurs doublent chaque année"
    Non...
    la loi de moore stipule que le nombre de transistors des microprocesseurs sur une puce de silicium double tous les deux ans.

    La loi de moore n'est qu'un des paradigmes qui font que "comme vous dîtes" les capacités des ordinateurs doublent chaque année.

    Arrêtez de dire que ça dépend de la loi de moore. Ce fait existait avant (vacuum tubes, relay etc..) et il existera après ( électronique moléculaire, pc quantique etc...).

    Vous avez cité Ray Kurzweil, dans de précédents articles mais visiblement vous n'avez jamais pris la peine de lire ces ouvrages...