iRobot et Qinetiq signent un contrat avec l’US Army

Avant les coupes budgétaires planifiées dès cette année, le Département de Défense américain a tenu à signer deux derniers contrats passés avec les industriels américains iRobot et QinetiQ North America pour l’achat de robots démineurs et de reconnaissance. La valeur de ces contrats s’élève à 27 millions de dollars.

L’U.S. Army s’équipe en iRobot 110 FirstLook

Le premier contrat concerne des unités iRobot 110 FirstLook, petit engin de reconnaissance à envoyer sur le terrain lorsque celui-ci est trop risqué pour l’homme ou lorsque son accès n’est pas aisé. Et lorsqu’on dit « envoyé », il faudrait plutôt employer le verbe lancer. En effet, ce mini robot (25,4 cm de long, 22,9 cm de large et 10,2 cm de haut), bien que très léger (2,3 kg), peut être lancé tellement il est résistant. D’après le constructeur, il résiste à une chute de 5 mètres de haut.

Blog_humanoides_fr_irobot_110_firstlook_pic1

Avec son autonomie de 6 heures, il est utilisé pour des missions de repérage et de lutte anti-terroriste. L’U.S. Army va très certainement s’en servir dans les théâtres d’opération où les soldats sont confrontés aux IED, ces engins explosifs improvisés utilisés par les terroristes. Le 110 FirstLook peut très bien être lancé à travers une fenêtre et commencer son espionnage à l’intérieur d’un bâtiment à l’aide de ses 4 caméras. Il peut également être plongé dans l’eau jusqu’à 1 mètre de profondeur.

Le contrat passé avec iRobot s’élève à 14 millions $ et devra être honoré avant le mois d’août de cette année. Pour information, l’unité de base coûte 5.000 $ (sans accessoires).

Le Dragon Runner-10 de Qinetiq

Quant à Qinetiq North America Inc., le contrat passé s’élève à 13 millions de dollars et comprend des véhicules autonomes de petite taille Dragon Runner-10, désignés en anglais par le sigle MUGV (Micro Unmanned Ground Vehicle).

Le DR-10 a des caractéristiques similaires à celui d’iRobot. Ses capteurs infrarouge permettent une utilisation de jour comme de nuit. Il mesure 38 cm de long, 33 cm de large et 15 cm de haut et son autonomie est de 3 heures. Avec ses deux caméras et son bras robotisé capable de soulever des charges pesant jusqu’à 2 kg, ce robot de reconnaissance est également capable de neutraliser des charges explosives.


Laisser un commentaire