Gare au gori-ii-iii-iiiii-lle !

Des chercheurs du centre de recherche allemand pour l’intelligence artificielle sont en train de développer un robot gorille dans le cadre du projet iStruct, qui vise à créer une machine la plus proche possible de la nature. Avec cette créature, ils n’en sont pas loin !

Ce biorobot gorille est étonnamment ressemblant au vrai animal. Il se déplace sur ses pieds arrière et ses poings avant, sans besoin d’être raccordé à un câble. Il est capable de se déplacer vers l’avant, l’arrière et sur les côtés, et peut même changer de direction.

humanoides_fr_robot_gorille_dfki_3

Ce qui est à souligner dans ce travail de recherche est tout d’abord la créature en elle-même. On a déjà vu des guépards, des chiens, ou des libellules, mais on n’avait jamais encore vu un robot singe. Ensuite, la méthodologie suivie par l’équipe est de créer des systèmes indépendants pour chaque partie du corps. Ainsi le robot est composé d’un ensemble d’entités indépendantes au sein d’un système global.

Chaque partie de l’animal artificiel envoie des informations à un module central qui traite et renvoie une réponse graduée en fonction de ce que le robot « ressent ». Par exemple, chaque pied arrière possède ses propres capteurs de pression, et en fonction des informations envoyées par le reste du corps, le contrôleur va actionner les pieds.

Le projet en est encore qu’à ses débuts et va progresser, notamment au niveau de la colonne vertébrale de la bête. L’équipe va remplacer cette colonne rigide par quelque chose de plus flexible permettant des mouvements plus fluides… comme par exemple se tenir debout sur ses deux jambes ou cueillir des fruits dans un arbre.

humanoides_fr_robot_gorille_dfki_2

Ce robot fait partie d’un programme de recherche financé par l’agence spatiale allemande. Peut-être que ce singe sera le futur Ham et qu’il sera envoyé dans l’espace avec Kibo ? Qui sait…


Laisser un commentaire