Le Japon veut standardiser les composants de robots

Le Japon a pris la décision de standardiser certains composants de robots et a lancé le projet Robot Revolution Initiative, un conseil réunissant les ministères japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie ainsi que des fabricants de robos et des universités. Ce projet a pour objectif d’abaisser les coûts de production de masse des robots. Les discussions pour l’organisation du projet ont débuté hier (jeudi 10 septembre).

Les participants au projet ont pour objectif de s’assurer que les corps, capteurs, joints et autres composants clés des robots soient remplaçables afin que les robots puissent être utilisés pour des tâches aussi diverses que l’assemblage, la peinture ou la manutention. En produisant les robots en masse, les partenaires espèrent faire baisser les coûts d’environ 10 % par rapport aux coûts actuels.

Actuellement, la plupart des robots industriels sont conçus pour des usines de grande taille et sont encore très chers, puisque la plupart coûtent un minimum de 10 millions de yen (74 000 euros). La plupart sont utilisés sur des lignes d’assemblage et effectue des soudures, de la peinture ou des installations de composants. Le projet, dirigé par le gouvernement, a pour objectif d’introduire des spécifications standardisées pour des composants clés de robots et fournira des informations techniques pour les concevoir. Les grandes lignes des spécifications devraient être définies d’ici la fin de l’année et la production de robots prototypes devrait commencer courant 2016.

Le conseil de la Robot Revolution Initiative incitera ensuite les fabricants de robots à passer à la production de masse des nouveaux robots. Le gouvernement espère que la production de masse et la diversification des fonctions seront atteintes grâce aux spécifications publiées et par l’encouragement du développement de nouvelles fonctions pour les bras robots et pour d’autres composants clés. Le gouvernement espère que la baisse des coûts de production et l’utilisation facilitée de robots par les petites et moyennes entreprises mèneront à une démocratisation des robots.

Le projet Robot Revolution Initiative définira aussi des nouveaux standards de sécurité pour l’utilisation de robots dans les chaînes de production ou dans les centres de soin. Cette initiative rentre dans le cadre du projet du gouvernement japonais de tripler le marché des robots et des produits robotiques d’ici 2020 pour faire face au vieillissement de la population.


Laisser un commentaire