Jibo ou le succès fulgurant d’un compagnon robot pour la famille

Jibo ? Ce nom devrait vous dire quelque chose. Depuis une quinzaine de jours, on assiste à une véritable déferlante sur le Net, on ne compte plus les articles consacrés à ce petit robot familial créé par une startup américaine, ni les dollars qui s’accumulent sur la page Indiegogoo du projet.

Peut-on faire suffisament confiance à un robot de compagnie pour le transformer en véritable assistant quotidien pour tous les membres d’une famille ? Peut-on lui demander d’être un secrétaire, un professeur, un ami, un coach personnel ? Cynthia Breazeal, directrice du groupe de recherche sur les robots personnels au Massachusetts Institute of Technology de Boston (MIT), en est convaincue. Son équipe a mis au point un assistant familial, Jibo. En trois mots : connecté, open-source, 499 $.

Jibo le-robot social pour la famille

En seulement quelques heures après sa mise en ligne le 16 juillet sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo, la barre des 100.000 $ récoltés était dépassée. La campagne se terminera le 15 août au soir. L’équipe devrait atteindre les 1,5 millions de $. Ce succès n’est pas sans rappeler celui d’Hexo+, un projet de drone-caméra qui a réussi à rassembler 1,3 M$ sur Kickstarter avec un objectif initial de financement à seulement 50.000 $.

Jibo devant une tasse de café

Description du Jibo

Le prototype présenté par le MIT est un robot d’environ 28 cm de haut avec une base circulaire de 15 cm de diamètre et pesant 2,7 kilos. Facile à transporter, son design épuré lui confère des allures de lampe de chevet. Il se pose sur une surface plane, est équipé de micros, deux caméras et d’un écran tactile. Rélié à une appli smartphone via WiFi, il est en mesure d’identifier et de suivre les différents membres de la famille ainsi que leurs messages personnels et des rappels. Jibo pourra également être amené à interagir avec d’autres appareils connectés de la maison.

Jibo le-compagnon pour les recettes de cuisine

Trois moteurs et une coque rotative (aluminium + plastique ABS) en son centre lui permettent de s’orienter dans toutes les directions et de suivre ainsi des visages à 360°, se tourner vers la personne qui lui parle et lui présenter l’écran face à elle, de prendre des photos à des moments opportuns comme une soirée entre amis, une fête de famille, etc. Grâce à ses capteurs de vision et quelques lignes de code, il sait détecter quand une personne est en train de poser pour une photo et Jibo s’exécute. Il se branche au secteur et une batterie (non incluse) lui conférera une autonomie de 30 minutes. Voici sa vidéo de présentation :

Sur le principe, rien d’innovant par rapport à d’autres projets domestiques connectés à faible encombrement comme Mother, Keecker ou Adam (tous trois présentés sur ce site), qui sont tous des dispositifs pour relier les membres d’une famille à un terminal centralisant l’activité de ces personnes et capable de faire des suggestions, des rappels ou d’envoyer des alertes à chacun.

Le robot est aussi doté de « sentiments » qu’il exprime à travers le rire, un changement du ton de sa voix en fonction du contexte. Jibo pourra par exemple raconter une histoire pour endormir un enfant, ou lui faire réciter une leçon oui lui réserve un accueil agréable quand il rentre de l’école.

Qui est Cynthia Breazeal, la créatrice du Jibo ?

Cynthia Breazeal a fait ses études dans les années 1990 au M.I.T. Elle était l’élève de Rodney Brooks, le père du robot collaboratif Baxter, dont nous avons consacré plusieurs articles sur ce site. Pendant ses études elle a eu l’occasion de se pencher sur la question des robots dits « sociaux », censé s’introduire dans la vie de millions de gens, interagir et collaborer, dans les années à venir.

Cynthia Breazeal et ses robots

Dans les années 2000, Dr Breazeal a pris la tête du groupe de recherche sur les robots personnels qui fait partie du M.I.T. Media Laboratory. Elle est surtout connue pour avoir mis au point la tête évoluée Kismet, qui est capable de comprendre et d’interagir avec les humains – bébés et enfants en particulier – grâce à ses actionneurs, capteurs et son intelligence artificielle. Ci-dessous une photo du Kismet, avec son visage expressif pouvant imiter les états émotionnels des humains.

Kismet le robot du MIT qui imite les-humains

kismet et cynthia breazeal

Jibo en cours de développement

Jibo a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de devenir le compagnon idéal. En effet, il est encore au stade de protoytpe, et n’est pas pourvu d’une intelligence artificielle qui lui permettrait de tenir une conversation avec une personne par exemple. La version à 599$ en précommande sur Indiegogo, est destinée aux développeurs qui voudraient faire avancer le projet. Elle comprend un ensemble SDK et une API basés sur JavaScript ainsi que l’accès au programme de développement du Jibo. En rendant le robt open-source, l’équipe espère que la communauté apportera de nouvelles idées qui le feront progresser. Une approche également adoptée par Aldebaran Robotics pour son modèle Pepper.

Le succès du Jibo est fulgurant : il n’aura fallu que six jours pour que le projet ne dépasse la barre du million de dollars. Les précommandes seront livrées à partir de décembre 2015. A ce jour, le projet en est à 1,2 M$ récoltés. La startup a fait la promesse d’améliorer de manière significative la plateforme Jibo si la barre des 2 millions de dollars est atteinte. Vous avez jusqu’au 15 août pour soutenir le projet sur Indiegogo.

Cynthia Breazeal et Jibo

Robot Jibo dans une cuisine

Jibo posé sur une table


Laisser un commentaire

  1. David

    Pour quand ca commercialisation en France ?

  2. Vorkrom

    @Alsak : Non, pas encore en fr, mais ça viendra dans le temps.

    Je pense qu'il y en a qui n'ont pas compris l'utilité de Jibo... Il ne va en rien remplacer un être humain, mais plutôt remplacer et faire le travail, par exemple, d'un agenda, d'un pense bête,... Si l'on peut comparer, je dirais que c'est comme ce que l'on a sur les smartphones, mais en plus conviviale et plus intéressant que de parler à son téléphone, SIRI (Apple) ou S Voice (Androïd).

  3. Alsak

    Il existe en français ???

  4. Donny

    Bonjour colibri ,

    désoler de vous ouvrir les yeux mais nous n'avons pas besoin de tecnologie pour que l'être humaiin soit IDIOTS , de plus les échanges humains sont finis de puis bien des années et des années .

  5. colibri

    "je crains le jour où la technologie surpassera nos échanges humains. Le monde aura une génération d'idiots" (A. Einstein)

  6. Jibosaure

    Bonjour,

    Ce robot à l'air impressionnant et très interessant mais vous n'avez pas peur qu'il prenne un peu trop de place dans la vie privée? Il connait toutes nos habitudes, les membres de la famille...

  7. Delfosse

    Impressionnant. Vite que je puisse acheter

  8. Boutemedjet

    Magnifique pour ce robot d accompagnie
    C domage un peu chère si non ça vous le coup et merci pour la technologie bonne continuation
    Encore merci

  9. Lionel

    superbe projet, que j'ai précommandé
    si certains souhaitent le commander, en passant par ce lien ci-dessous, cela me permettrait de les "parrainer"... Merci par avance !
    http://igg.me/at/jiborobot/x/8252909

  10. schmitt matthias

    Ce projet est vraiment parfait. Enfin un robot compagnon n'ayant rien d'un humanoïde! Et pourtant on éprouve tellement d'affection et d'empathie pour ce Jibo! Un renouveau dans la robotique, comme je l'espère depuis longtemps!