JunkBot : La robotique pour enfants

JunkBot : La robotique pour enfants

Tandis que la robotique devient de plus en plus présente dans nos vies quotidiennes, une problématique apparaît peu à peu : comment habituer les enfants à la présence de robots et comment les former à ces nouvelles technologies ? C’est l’objectif de la startup JunkBot qui propose des kits de matériel électronique pour enfants.

JunkBot est une startup basée aux Emirats Arabes Unis, qui fait partie des 85 startup sélectionnées par l’incubateur chilien Start-up Chile. L’incubateur a remis 35 000$ (31 500€) à la startup ainsi qu’un visa de travail chilien valable un an et l’accès à la communauté des startup chiliennes. L’objectif de la startup est de pousser les enfants à créer leur propre robots afin de développer un intérêt pour la robotique. JunkBot, dont le nom est une contraction de « junk » (bibelot) et « robot », propose des kits robotiques permettant de construire un robot à partir des bibelots trouvés dans la maison.

JunkBot un moyen d'intéresser les enfants à la robotique

Selon Ehteshamuddin P.A., l’un des fondateurs et PDG de la startup, « lorsque les enfants voient JunkBot, concrètement un robot fait de bibelots, ils s’enthousiasment. Ça leur donne l’impression que la robotique est facile. Ça leur donne assez confiance en eux pour se dire : « Ok, même moi je peux faire ça. » Et ça crée un intérêt pour en apprendre plus sur la robotique. » Chaque kit comprend des composants électroniques de base et un cerveau préprogrammé.

La startup a déjà éveillé un certain intérêt dans le domaine, puisqu’ils ont été remarqué cette année par le programme d’incubateurs DP World’s Turn8 qui leur a fourni un investissement d’amorçage de 30 000€ (27 000€). En février, la startup avait également profité de l’aide d’un programme d’accélération de startup allemand qui leur avait permis d’entrer en contact avec des producteurs et les avait assistés pour la finalisation du concept de leur produit.

L'intérieur d'un kit

JunkBot propose trois kits pour des enfants allant d’un kit de démarrage pour enfants de 5 ans et plus, comprenant un robot préprogrammé à construire soi-même, jusqu’au kit de programmation pour enfants de 10 ans et plus, qui permet d’installer différents types de robots sur un composant. Grâce aux kits, les enfants peuvent construire un aspirateur robot, une chaîne hi-fi ou un module de surveillance de portes. Selon M. Ehteshamuddin, la mission de la startup est « d’avoir des inventeurs dans chaque foyer. C’est à ce moment là que le vrai changement se passera. »

Malgré le succès de leurs premiers financements, JunkBot a décidé de se tourner vers le financement participatif pour leur première vraie série d’investissement. D’après le PDG, cette aproche permet de rester dans l’optique de la mission de la startup. En effet, le financement participatif signifie des ventes pour l’entreprise et un premier moyen de disséminer les kits JunkBot à travers le monde.

Des kits pour construire son premier robot

Des applications diverses et variées

Crédits photo : JunkBot


Laisser un commentaire