La deuxième phase de l’Argos Challenge de Total a débuté !

le robot LIO pour la compétition de robitique Argos Challenge Total

Depuis trois ans, le géant français du pétrole Total organise l’Argos Challenge (Autonomous Robot for Gas and Oil Sites), un concours de robotique destiné à créer le premier robot autonome opérant sur des sites gaziers et pétroliers.

Nous venons tout juste d’entrer dans la seconde phase de l’Argos Challenge, cette compétition de robotique démarrée en avril 2013 avec un appel à projets international. En juin 2014, cinq équipes étaient sélectionnées parmi les 31. Un an après, c’est la première des trois phases de la compétition qui s’est déroulée.

Et du 4 au 8 avril, Total organise la seconde phase à Lacq, dans les Pyrénées-Atlantiques, non loin de Pau, où est basé le Centre Scientifique et Technique Jean Féger du groupe. Les 5 équipes sélectionnées devront faire évoluer leur création en conditions réelles sur une structure industrielle.

Le vainqueur final de la compétition sera déclaré au terme de la troisième et dernière phase, au printemps 2017.

infographie présentation de L'Argos Challenge Robotique de Total

La première étape a consisté en l’évaluation du développement des robots créés par les équipes. C’est l’équipe française Viking qui l’a remportée, devant Argonauts et Foxiris. Pour les départager, le jury a jugé les robots selon plusieurs critères décisifs : aptitude à reconnaître le son d’une alarme et à se rendre vers une zone désignée, mobilité et navigation autonome, collecte de données et simplicité de l’interface homme-machine. Ces épreuves se déroulent sur un ancien site de déshydration de gaz, sur lequel les équipes d’intervention d’urgence font leurs entraînements.

Au cours de cette seconde étape, les robots devront redoubler de vigilance et d’intelligence -artificielle- pour surmonter les défis suivants :

  • Une simulation de fuite de gaz par ultrasons (acoustique),
  • Des obstacles placés aléatoirement sur le parcours,
  • Des alarmes/bruits anormaux/interférences,
  • Une coupure du système de communication (WIFI),
  • Une source de chaleur suspecte,
  • Des incohérences entre les modèles 3D du site et le terrain.

L’idée étant de tester leurs aptitudes à effectuer les tâches courantes d’inspections et à gérer les situations à risques (anomalies, fuites d’hydrocarbures, défaillances…) et à y répondre adéquatement.

Selon Alain Goulois, le Président du Jury Argos et ancien Directeur de la R&D : »Le principal objectif du Challenge ARGOS est de mettre au point des robots capables d’opérer dans des atmosphères potentiellement explosives. La certification ATEX est aujourd’hui une priorité et un prérequis à toute évaluation du potentiel de la robotique dans l’industrie pétrolière et gazière ».

Les robots en compétition

AIR-K (Japon)

Argonauts (Autriche, Allemagne)

Foxiris (Espagne, Portugal)

LIO (Suisse)

Vikings (France)

Plus d’information sur www.argos-challenge.com

Crédits photos et documents pour l’infographie : TOTAL


Laisser un commentaire