La FAA autorise les tests des drones Amazon

La FAA vient de publier une déclaration indiquant qu’elle autorisait les essais de drones à Amazon. Ceux-ci seront bien évidemment très encadrés, mais permettront à la firme américaine de tester et développer ses drones aux États-Unis.

Un an et demi a passé depuis que Jeff Bezos d’Amazon dévoilait en décembre 2013 son projet Prime Air centré sur la livraison de colis par drones. A l’époque, le PDG d’Amazon avait annoncé que ce nouveau moyen de livraison serait en place dès 2015.

C’est en bonne voie… La FAA, organisme régulant l’aviation civile américaine, n’avait pas vu d’un bon oeil cette annonce. Elle avait d’abord demandé à Amazon de tester ses engins autonomes dans un pays étranger. Mais la semaine dernière, la FAA est revenue sur sa décision et a annoncé l’autorisation d’essais en vol dans l’espace aérien américain.

Amazon rappatriera t-il ses drones de Cambridge (Royaume-Uni) vers les Etats-Unis ? Pour pouvoir faire des tests aux USA, Amazon devra suivre plusieurs règles et en particulier, faire voler ses drones à moins de 121 mètres (soit 400 pieds) d’altitude et de jour. L’opérateur devra également être en possession d’un permis de pilote et garder le contact visuel avec son drone en permanence. Enfin, tous les mois, Amazon devra transmettre à la FAA tous ses registres de vol ainsi que les données collectées.

Un pas de plus vers l’envol des drones aux Etats-Unis. La FAA étant un peu dépassé par l’avancée rapide des technologies.


Laisser un commentaire