Régulation des drones : Les USA toujours dans l’impasse

Le drone Prime Air d'Amazon

Le bras de fer entre la Federal Aviation Agency, l’agence américaine de contrôle de l’espace aérien, et les entreprises souhaitant utiliser des drones dans un contexte commercial connait de nouveaux rebondissements.

Malgré les accords donnés à certaines entreprises pour effectuer des test de vol de drones commerciaux, la FAA avait récemment annoncé les règles imposées pour l’usage commercial de drones. Celles-ci étaient extrêmement restrictives et ne permettaient pas aux entreprises de développer leurs activités aériennes. Les règles stipulaient par exemple que le drone devait en permanence être dans le champ de vision du pilote, qui doit posséder une licence de pilotage, commerciale, privée ou sportive. De plus, aucun vol ne peut avoir lieu à moins de 9 kilomètres, 5 miles nautiques, d’un aéroport, ni avoir lieu de nuit. Enfin, le drone ne peut dépasser une altitude maximale de 120 mètres.

La FAA veut réguler les drones commerciaux

Ces règles, destinées à garantir la sécurité de l’espace aérien, ont été établies notamment suite au crash d’un drone sur la pelouse de la Maison Blanche. Cette effraction dans l’espace aérien le plus sécurisé au monde a conduit la FAA à réagir rapidement. La FAA a déclaré recevoir près de 25 rapports mensuels concernant des pilotes de drones faisant voler leurs aéronefs à proximité d’aéroports ou d’avions, suscitant des inquiétudes sur des collisions éventuelles.

Aux règles de la FAA s’ajoutent le fait qu’en l’absence d’une réglementation fédérale claire, les états et les municipalités ont pour la plupart voté des lois régulant le trafic aérien pour les drones. Cela a conduit le vice président d’Amazon à réclamer une réglementation fédérale, puisque la nature interétatique de leurs opérations implique des lois semblables dans tous les états. La FAA espère pouvoir proposer une loi fédérale d’ici un an. Amazon a déjà annoncé qu’ils posséderaient la technologie nécessaire à la mise en place de drones commerciaux dès que la réglementation serait en place.


Laisser un commentaire