La NASA lance un nouveau concours

La NASA lance un nouveau concours

Moins d’une semaine après le DARPA Robotics Challenge, la NASA a annoncé le lancement d’un nouveau concours participatif pour améliorer son robot Valkyrie. Réservé aux participants du DRC, ce concours a pour but de permettre d’utiliser Valkyrie dans des missions spatiales, notamment vers Mars.

Le robot Valkyrie, appelé R5 par la NASA, a été au départ conçu pour des missions de secours en zone sinistrée. Toutefois, son but ultime reste l’exploration de l’espace lointain. C’est la raison pour laquelle la NASA s’est tournée vers la communauté robotique. Celle-ci a fait ses preuves lors du DRC et la NASA a l’habitude de se tourner vers les secteurs académique et commercial pour développer les technologies nécessaires à l’exploration spatiale. En mettant la plate-forme du R5 à la disposition de plusieurs groupes de recherche robotique, la NASA espère mettre au point les technologies nécessaires aux missions spatiales à venir.

Utiliser des robots pour la maintenance spatiale

La compétition, intitulée Space Robotics Challenge (SRC) se déroulera en deux temps. La première période, prévue pour septembre 2016, sera virtuelle. Les participants, qui auront accès à la plate-forme du R5, devront effectuer des travaux de recherche appliquée élémentaire ainsi que du développement de logiciel afin d’augmenter l’autonomie du robot. Durant la deuxième phase du concours, les équipes les mieux placées dans la première partie auront accès aux robots Valkyrie afin de se préparer aux épreuves physiques. Les épreuves précises n’ont pas été révélées puisque l’annonce concerne la première partie du concours. La NASA a toutefois révélé une direction générale que pourrait prendre les épreuves. Celles-ci pourraient consister à sortir d’un sas pressurisé en descendant une échelle, à sortir un câble d’alimentation et à le transporter sur un terrain rocailleux pour aller le brancher à une distance d’au moins 10 mètres.

Valkyrie, le premier robot humanoïde sur MARS ?

L’objectif est au final d’envoyer les R5 en reconnaissance et en préparation de terrain lors de missions spatiales pour installer les bases sur d’autres planètes. Cela permettrait aux astronautes d’arriver dans un habitat prêt à l’emploi. Une fois les astronautes installés, les robots pourraient être utilisés pour effectuer des tâches que les humains ne voudraient ou n’auraient pas le temps d’accomplir comme la maintenance.

Valkyrie durant les DRC

Crédits photo : NASA, IEEE Spectrum


Laisser un commentaire

  1. anonyme

    Merci de me dire le plus vite possible quel est l'âge minimum pour participer.