La Poste équipe trois bureaux d’imprimante 3D

Le Groupe La Poste va installer à partir de ce mercredi 27 novembre des imprimantes 3D dans trois de ses bureaux franciliens. Dans le cadre de la Digitalisation de ses bureaux de Poste, ce dispositif d’imprimantes 3D à destination des clients sera proposé en libre-service. De quoi accompagner les français dans la découverte de cette technologie innovante.

En partenariat avec Sculpteo, un des leaders sur le marché des objets imprimés en 3D, l’expérience est prévue pour six mois dans les bureaux de La Boétie, Bonne-Nouvelle et de l’Hôtel de ville à Boulogne-Billancourt. En fonction du succès de l’opération, cette démarche sera déployée à plus grande échelle.

Selon Philippe Bajou, Directeur Général adjoint chez La Poste :

L’objectif est de donner accès à l’impression 3D aux clients de La Poste et au plus grand nombre de Français, leur montrer ce qu’est cette technologie dont ils entendent parler tous les jours mais ne savent pas toujours concrètement en quoi cela consiste, nous allons mener cette expérience pendant six mois, et analyser comment le grand public et les professionnels s’approprient cette nouvelle offre.

Les particuliers auront le choix entre deux offres : fabriquer des objets à partir de leur propre fichier 3D ou commander et personnaliser des objets à partir d’un catalogue comportant plusieurs dizaines de références (porte carte, coque de smartphone, tasse, bijou…). Les clients professionnels pourront imprimer leurs maquettes, voire des objets plus volumineux (selon un devis à établir).

Deux postiers par bureau ont été formés pour être capables de conseiller techniquement la clientèle. Les prix seront indiqués dans le catalogue des objets suggérés par La Poste. Comptez une trentaine d’euros pour une coque de smartphone.

Si le projet fonctionne, La Poste pourrait devenir un lieu d’échanges et de lien social entre passionnés, professionnels et curieux des nouvelles technologies.


Laisser un commentaire

  1. Fabien

    L'impression 3D est en train de se démocratiser à vitesse grand V. A voir si les particuliers y trouvent une réelle utilité, au-delà de l'impression d'un gadget pour "s'amuser". A long terme quelle sera l'utilisé de l'imprimante 3D pour le commun des mortels ? Par contre d'un point de vue industrielle, il n'y a pas de doute, notamment un gain de temps et d'argent dans la réalisation des préséries.