La réponse de la FAA au chasseur de drones

La Federal Aviation Administration (FAA), l’agence gouvernementale chargée des règlementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis, a rapidement réagi à la requête formulée par un habitant du Colorado, qui voulait créer un permis de chasse pour abattre les drones.

La déclaration de la FAA est très claire : les personnes qui essaieraient de tirer sur des drones pourraient mettre en danger la population ainsi que le mobilier urbain, et seraient passibles d’une amende ou poursuivies par la justice.

« Un drone touché par une arme à feu pourrait se crasher et causer des blessures à des personnes ou des biens publics au sol, voire même, rentrer en collision avec d’autres appareils en vol. Tirer sur un engin sans pilote pourrait engager la responsabilité civile ou pénale, comme le peut le fait de tirer sur un appareil en vol transportant des personnes. »

L’habitant du Colorado, ne compte pas lâcher l’affaire. Il a déjà obtenu 28 signatures de sa pétition et a déclaré que la FAA n’a pas le pouvoir dans ce pays pour dicter les lois. Ambiance, ambiance !

La FAA travaille actuellement sur la réglementation des drones dans l’espace aérien américain. Le Congrès a demandé une réponse à la FAA d’ici 2015, mais l’agence a pris du retard et ne tiendra sans doute pas ces délais. Une fois la réglementation en place, des dizaines de milliers de drones survoleront le territoire américain à des fins très diverses, et la FAA ne veut pas se planter.


Laisser un commentaire