La téléprésence adoptée par les médecins des hôpitaux américains

La téléprésence par les robots est en train de révolutionner les pratiques de la médecine, en particulier grâce au Beam. Cet appareil conçu par Suitable Technologies permet aux spécialistes de diagnostiquer à distance les patients ou conseiller virtuellement des infirmiers en cas d’urgence.

Plusieurs hôpitaux des états de Californie, Arizona et Nevada ont commencé à s’équiper en solutions de téléprésence il y a cinq ans, dans l’objectif de faciliter l’accès aux soins dans les zones rurales notamment. La télémédecine permet par exemple de diagnostiquer en urgence un patient atteint d’une crise cardiaque, quelle que soit la distance séparant le médecin de son patient.

RP-Vita est un de ces robots qui améliorent la vie des malades. Il s’agit d’une plateforme mobile de visioconférence de 140 centimètres de hauteur, avec un écran qui projette l’image du médecin, et des micros et haut parleurs pour pouvoir interagir avec lui.

Il est utilisé dans plus de vingt hôpitaux californiens, dans les blocs opératoires, et permet de bénéficier virtuellement de l’expérience des grands spécialistes dans des domaines tels que la neurologie, cardiologie, néonatologie, pédiatrie, etc.

humanoides_fr_rp-vita_telepresence_medecins_hopitaux_3

Avec cette technologie, plus besoin de se soucier de l’endroit où un patient se trouve. Ce dernier peut être au fin fond des Etats-Unis ou de la France et recevoir les meilleurs conseils d’un cardiologue réputé de la Pitié-Salpétrière.

RP-Vita a été conjointement développé par deux sociétés américaines : InTouch Health et iRobot – qui a lancé également l’AVA 500, une autre plateforme mobile de téléprésence. Le robot a été approuvé par la Food and Drug Administration pour une utilisation dans les hôpitaux aux Etats-Unis. Une cinquantaine de RP-VITA sont loués dans le monde. La location est de 5.000$ par mois.

humanoides_fr_rp-vita_telepresence_medecins_hopitaux

Son utilisation est très simple, aussi bien pour le patient que pour le docteur. Ce dernier se connecte depuis un ordinateur ou une tablette sur une plateforme web. Une fois identifié, il peut prendre le contrôle d’un RP-VITA, le piloter jusqu’à la chambre d’un patient et commencer à interagir avec lui par la voix et la vue. Le spécialiste à distance ne peut pas avoir de contact physique avec le patient mais un infirmier / une infirmière accompagnera toujours le RP-VITA. Comme quoi, là où il y aura un robot, un homme se tiendra derrière.

Les patients peuvent trouver ce type d’intervention d’un nouveau genre un peu dérangeante à prémière vue. Mais les premiers qui ont bénéficié de ce type de soins en sont ravis. Et vous, seriez-vous prêts à vous faire diagnostiquer par robot interposé ?


Laisser un commentaire

  1. Pierre

    Plus besoin de nécessairement se déplacer pour aller en consultation chez un ponte.

    "plus besoin de se soucier de l’endroit où un patient se trouve. Ce dernier peut être au fin fond des Etats-Unis ou de la France..."
    Encore faut-il que ces machines arrivent dans les coins les plus reculés de ces deux pays. ;)

    Sait-on si ces robots vont être déployés dans les hôpitaux français ?