La voiture autonome de Google a parcouru plus d’un million de kilomètres

La Google Car, la voiture autonome développée par Google, vient de passer la barre des 700 000 miles (soit 1 126 541 kilomètres) parcourus sans provoquer un seul accident. Jamais aucune voiture aussi intelligente que celle de Google n’aura été conçue. Et le meilleur reste à venir…

Google vient de publier une note sur les avancées de son programme voiture sans conducteur dévoilée publiquement pour la première fois en octobre 2010. Le prototype vient de franchir les 700.000 miles soit plus d’1 millions de km sans avoir à déplorer un seul accident. La voiture continue d’apprendre à naviguer en milieu urbain en évitant les dangers qu’elle rencontre à chaque coin de rue. Si ça se trouve, la Google Car sera bien meilleure que n’importe quel conducteur. A moins que ce ne soit déjà le cas…

La-lexus-de-Google-car

Nous avons amélioré notre logiciel afin qu’il puisse détecter des centaines d’objets distincts simultanément – piétons, autobus, panneaux de signalisation brandi par un agent, cycliste tendant le bras pour indiquer sa direction. Un véhicule autonome peut faire attention à tous ces signaux au-delà des capacités physiques d’un humain – il ne se fatigue ou ne se lasse jamais.

google-car-apprend-en-conduisant

La Google Car a parcouru en long et en large Mountain View, en Californie, ville où siège le géant du web. La conduite en ville est bien plus complexe que sur une autoroute, avec des centaines de différents objets en mouvement, tous obéissant à des règles différentes et des comportements imprévisibles indépendants de la voiture.

Les voitures de Google ne sont pas encore prêtes pour le grand public. Elles sont capables de gérer 90 à 95% des cas de manière autonome. Maintenant, les derniers pour cents seront probablement les plus compliqués à atteindre en termes de recherche, programmation, apprentissage de la machine…

Il est impossible pour les ingénieurs Google de planifier à l’avance tous les scénarios que pourra rencontrer une voiture autonome dans son cycle de vie. La solution est donc de créer un système capable d’apprendre par lui-même et de prendre des décisions en temps réel.

Des accidents, il y en aura. Comme pour les voitures traditionnelles que nous conduisons. Surtout que les voitures autonomes circuleront sur les mêmes routes et se mélangeront à la circulation normale. Mais une chose est sure, les voitures sans conducteur ont le potentiel de révolutionner notre perception de la conduite, le secteur du transport et les infrastructures urbaines et routières.

google-car-dans-mountain-view

circulation-de-la-google-car


Laisser un commentaire