Ladybird : un robot agricole en pleine action

Nous avons trouvé cette vidéo intéressante où l’on voit Ladybird, un robot agricole autonome, collecter les données d’un champ pour aider son propriétaire à pratiquer une agriculture plus efficace et plus respectueuse de l’environnement.

Ce robot fonctionne à l’énergie solaire. Fabriqué par des chercheurs australiens de l’Université de Sydney, il fait partie de la nouvelle génération de robots qui vont progressivement être déployés sur les terrains agricoles de milliers de producteurs. Cette machine peinte en rouge et recouverte de panneaux photovoltaïques (elle tire son nom de coccinelle de là), est conçue pour surveiller et optimiser les cultures maraîchères. Ses déplacements à l’aide du guidage laser sont entièrement non assités par l’homme.

Un-robot-agricole-en-pleine-action-2

Il dispose d’un réseau de capteurs (laser, caméras et caméras hyperspectrales) pour détecter la croissance des fruits et légumes ainsi que la présence de nuisibles. Equipé d’un bras robotisé, la coccinelle robotisée peut également débarrasser les champs des mauvaises herbes, et il est prévu que ce bras serve également à la récolte.

Dans cette vidéo, on peut voir le robot à l’oeuvre en train de collecter les données fournies par les plantations : il cartographie le terrain et identifie les problèmes sur les plantes.

Dans les années à venir, l’agriculture va se complexifier, en partie à cause des changements climatiques sur nous subissons sur Terre. Des températures qui font le yo-yo, des précipitations parfois dignes des tropiques, les agriculteurs vont devoir s’appuyer sur des technologies avancées pour tirer profit de leurs terres sans détériorer à outrance notre environnement. Avec la collecte de données et l’automatisation des procédés les propriétaires vont augmenter l’efficacité et le rendement de leurs champs grâce à des robots conçus spécifiquement pour leurs besoins.

Le robot agricole a récemment terminé sa première série de tests. Reste la question du prix d’un tel appareil. Le coût du projet de recherche est évalué à 1 million de dollars. On ne connaît pas encore le prix de vente de ce robot mais, le seul fait d’améliorer le rendement ou d’éviter trop de pertes de récoltes couvrira-t-il le prix de revient d’un tel équipement ?


Laisser un commentaire