Le français Prodways imprime des pièces en 3D plus vite que la lumière !

L’imprimeur 3D français Prodways, parti récemment à la conquête du monde, a publié une nouvelle vidéo démontrant tout son savoir-faire technologique au cours de l’impression d’une petite statue de la liberté en seulement 4 minutes et 15 secondes.

Le français Prodways (groupe Gorgé), qui ambitionne de monter sur le podium des leaders de l’impression 3D mondiale, a vu son chiffre d’affaire multiplié par 20 en deux ans. Fondée en 2007 par André-Luc Allanic, la société Prodways, anciennement Phidias Technologies a été rachetée en 2013 pour près de 5 millions d’euros par le groupe Gorgé. Elle a depuis fait l’acquisition de trois entreprises du secteur et signé différents partenariats, notamment avec la société chinoise Hunan Farsoon.

Une diversification telle, que le groupe produit désormais ses propres technologies, ses propres imprimantes et ses propres matières, et revendique la production de plus de 450 000 pièces par an dans son centre d’assemblage des Mureaux. Des pièces produites pour les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, du médical et dentaire, de la joaillerie et bien d’autres. Elle possède deux gammes de produits qui obéissent à deux technologies : Movinglight (qui polymérise des résines photosensibles avec des rayons UV et des puces micro-électroniques) et le frittage de poudre sélectif par laser pour la production plus intensive et industrielle à base de plastiques et d’alumide.

Cette technologie innovante a pour mérite d’aboutir sur un procédé de manufacture extrêmement précis et rapide. Avec une précision affichée de 40 microns par pixels, la technologie Digital Light Processing de Prodways écrase ses adversaires. Elle en a récemment donné une nouvelle preuve en parvenant à imprimer une statue de la liberté de 8,5 cm de haut en seulement 4 minutes et 15 secondes.


Laisser un commentaire

  1. Nodsalli

    Salut je suis au Maroc et je souffre d'un problème de santé qui me complique la vie et me force à payer des frais médicaux de façon répétitive alors que la solution peut être très simple avec l'impression d'un outil pas plus grand que les lunettes de plongée. Je suis entrain de chercher le contact du responsable de la société afin d'en discuter avec lui la faisabilité de mon idée.