Le guépard est lâché ou comment Cheetah n’a plus de laisse

L’an dernier, une équipe du MIT présentait son robot guépard Cheetah v.1 maintenu par des câbles de sécurité et courant sur un tapis à 22km/h. Depuis, l’animal robot a fait des progrès puisque l’équipe vient de poster une vidéo où on le voit détaché.

Cette avancée signifie que le robot va pouvoir mettre à profit toute l’énergie dont il dispose pour se déplacer librement. Et de l’énergie, il en a à revendre, puisque l’un des atouts de ce robot est d’économiser l’énergie générée par ses quatre batteries au lithium pour lui permettre d’aller plus loin que les robots quadrupèdes du même genre : Cheetah de Google (ex-Boston Dynamics) ou le Raptor de l’Université KAIST par exemple.

Cheetah-vue-de-devant

Les chercheurs du Laboratoire de Robotique Biomimétique du MIT (soutenu par la DARPA), viennent de poster une vidéo où l’on peut voir Cheetah v.2 gambader sur l’herbe sans être tenu en laisse. Il peut dorénavant courir librement et même bondir à une trentaine de centimètres de haut grâce un algorithme développé par l’équipe. Ses moteurs électriques s’avèrent être suffisamment puissants pour lui permettre ce genre de sauts tout en conférant un poids léger au robot.

En outre, ils réduisent sensiblement la nuisance sonore du robot, comparé à ceux qui utilisent des moteurs à essence, comme l’est par exemple le Big Dog / LS3 de la DARPA. D’après son créateur, Sangbae Kim, professeur agrégé de génie mécanique au MIT, on n’entend que le bruit des pattes touchant le sol.

Le-robot-guépard-Cheetah-MIT

Sur le point de vue purement de la recherche, Cheetah permet aux scientifiques de mieux comprendre la locomotion animale, et d’optimiser la modélisation des déplacements des robots. Les applications d’une telle technologie pourront concerner des futurs véhicules ou des prothèses bioniques par exemple.

La version actuelle du prototype Cheetah v.2 atteint une vitesse de 16 km/h mais les chercheurs du MIT disent pouvoir le faire aller trois fois plus vite. Ce qui le rapprochera fortement du robot Raptor (46 km/h) et du robot Cheetah de Boston Dynamics (48 km/h). La bataille s’annonce serrée.

Zoom-du-moteur-du-robot-Cheetah-du-MIT


Laisser un commentaire

  1. DreamBen

    Super article :)