Le jogging est à la mode. Grâce à Amber même les robots s’y mettent !

amber recherche robotique bipède

Le laboratoire AMBER (Advanced Mechanical Bipedal Experimental Robotics Lab) de l’Institut de Technologie de l’Etat de Georgie met au point des robots inspirés de la locomotion humaine.

Pour optimiser le déplacement des robots, rien de tel que de s’inspirer de la nature. Dans ce cas, de l’être humain, l’animal qui a poussé la bipédie à son maximum. Le laboratoire AMBER s’inspire donc de l’être humain pour développer ses robots. L’apparence n’y est pas mais la démarche est bonne.

Fondé dans le Texas en 2008, le laboratoire a déménagé au Georgia Tech en 2015. Le programme est notamment soutenu par la National Science Foundation et la NASA. Son cheval de bataille, le développement de la bipédie robotique. Mais pas seulement. Le laboratoire axe ses recherches également autour de la conception de prothèses, et sur les systèmes cyberphysiques et automobiles. D’une pierre deux coups, en analysant la marche humaine, les scientifiques peuvent créer des prothèses adaptées ou reproduire entièrement la démarche sur un robot.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs sont partis de la démarche humaine, pour en déterminer les contraintes et schémas d’articulations à l’aide de capteurs, et la reproduire en codes pour l’appliquer sur leurs modèles, de façon à obtenir cette démarche singulière « inspirée de l’humain ».

Leurs premières recherches ont permis de créer des robots à la marche lente mais relativement robuste comme le DURUS, présenté pour la première fois lors des finales de la DARPA Robotics Challenge :

A force d’entraînement, d’études et de réglages, cela donne un robot-joggeur :

Enfin, pour les prothèses, cela donne un accompagnement très fluide et modulable :


Laisser un commentaire