Le MIT envisage les robots mous comme les objets connectés de demain

Robot bracelet connecté du MIT

Les robots à formes variables comme celui-ci seront peut-être les objets de notre quotidien dans un futur proche. En tout cas c’est ainsi qu’on les imagine au Massachussetts Institute of Technology (MIT). Mous, à géométrie changeante, connectés, ils changeront notre façon d’interagir avec le monde.

LineFORM est un nouveau concept développé au sein du groupe Tangible Media du MIT dirigé par Hiroshi Ishii. Les chercheurs l’ont baptisé ainsi en référence à la forme rectiligne qu’il prend lorsqu’il est au repos. Ce robot se présente sous la forme d’une tige flexible noire en matière Elasthanne. A l’intérieur de cette enveloppe protectrice se trouve une trentaine de mini servomoteurs rattachés les uns aux autres et commandés par un Arduino Mega. L’enveloppe quant à elle renferme des capteurs tactiles tout le long.

Robot mou auto-reconfigurable

Robot et servomoteurs

Quand le LineFORM rentre en activité, le robot mou se tortille dans tous les sens et prend des airs de ver de terre. Au coeur de ce projet, une question et une seule : comment remplacer tous nos appareils électroniques avec un seul et unique robot multi-tâches ? Les scientifiques l’ont baptisé d' »interface courbée actionnée » et envisagent de lui donner différentes formes. En outre, en l’équipant avec des écrans souples nouvelle génération, le LineFORM pourrait remplacer une grande partie des objets connectés d’aujourd’hui – claviers, téléphone, câbles, …- qui permettent d’interagir avec le monde qui nous entoure.

Une sorte d’interface plug-and-play reconfigurable qui se transformerait en fonction d’un besoin ponctuel. Par exemple, le LineFORM peut s’enrouler autour du poignet et servir comme d’un rappel de rendez-vous en s’animant, en vibrant ou en exerçant une pression. Une smartwatch ne peut pas en faire autant… Il peut se tordre jusqu’à prendre la forme d’un smartphone sur lequel s’affichent des touches tactiles. En lui rajoutant une ampoule et courbé il peut servir de lampe. Connecté à un ordinateur, l’utilisateur peut également s’en servir comme outil pour la modélisation dans l’espace en dessinant à l’écran les formes qu’il fait prendre au LineFORM.

Evidemment il s’agit du premier prototype, il n’est pas entièrement fonctionnel mais permet de s’imaginer la forme que pourraient prendre les objets de demain : des robots multifonctions, auto-reconfigurables, connectés et évolutifs. Reste encore à leur trouver une esthétique un peu plus rassurante.

Robot avec enveloppe en Elasthanne

Robot mou qui se plie

Robot lampe


Laisser un commentaire