Le MIT veut rendre la robotique accessible à tous

Un ambitieux projet de la prestigieuse école américaine de Boston, le MIT, entend rendre la robotique accessible au plus grand nombre. Comment ? En développant une technologie grand public qui permettrait à quiconque de concevoir, personnaliser et imprimer un robot en seulement quelques d’heures.

L’objectif de l’équipe : concevoir une technologie qui permette à tout un chacun de fabriquer son propre robot personnalisé. Dans l’esprit des projets de robot open-source d’Intel ou d’imprimante 3D pour la maison, cette technologie disruptive pourrait véritablement introduire la robotique dans tous les foyers.

la robotique pour tous par le MIT

Il s’agit d’un projet sur cinq ans, intitulé An Expedition in Computing for Compiling Printable Programmable Machines, comprenez Un voyage dans l’informatique pour l’assemblage de robot imprimés programmables. Il est développé conjointement dans le laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle (CSAIL) du MIT, l’université de Pennsylvanie et l’université Harvard, et financé à hauteur de 10 millions de dollars par la National Science Foundation (NSF).

Avec ce projet de recherche nous envisageons une toute nouvelle façon de concevoir et de fabriquer les robots. Il pourrait avoir un impact profond sur la société, s’enthousiasme le Pr. Daniela Rus, responsable des équipes. Nous pensons qu’il a le potentiel pour transformer la production et démocratiser l’accès aux robots.

Produire un robot est un processus long et coûteux. Actuellement, plusieurs mois voire des années pour les plus complexes, sont nécessaires pour concevoir, produire et programmer une machine fonctionnelle. Ce projet universitaire vise à rendre accessible cette phase de production en automatisant les processus à partir de matériaux accessibles pour le grand public.

Les chercheurs comptent se baser sur les dernières techniques d’impression 3D et d’outils d’aide à la programmation. Ils espèrent créer une plateforme de développement qui permette à une personne de sélectionner un robot à partir d’une bibliothèque de modèles, le personnaliser et l’imprimer. En moins de 24 heures, le robot est assemblé, programmé et prêt à l’emploi.

En simplifiant le processus de fabrication de ces appareils intelligents, la robotique pourrait accélérer encore plus sa progression dans tous les secteurs d’activité.

des robots open source et imprimés en 3D

L’équipe se concentre actuellement sur le développement d’un langage simple et d’une interface logicielle intuitive pour la programmation et le contrôle des robots. Elle a développé trois prototypes pour ses tests, un biorobot insecte utilisable pour l’exploration de zones polluées, une nageoire de poisson ainsi qu’une pince de préhension pour les personnes ayant des difficultés pour attraper des objets.

Site du laboratoire


Laisser un commentaire