Le premier pont imprimé en 3D

Si pour beaucoup la technologie éloigne les gens, pour Joris Laarman, c’est justement le contraire. Et c’est le message qu’il essaye de faire passer avec ce projet de pont imprimé en 3D.

L’entreprise MX3D a développé la première imprimante 3D capable de créer des structures dans les airs. Cette imprimante est capable, en combinant l’impression 3D et le soudage, de dessiner des structures complexes et rigides en métal. En soudant des petites touches de métal fondu à une structure existante, l’appareil est capable de créer des lignes d’acier. En imprimant plusieurs lignes, le robot peut ériger des structures complexes, tout en imprimant au fur et à mesure le support depuis lequel il travaille afin d’opérer de façon autonome.

Schémas du pont

L’équipe a amélioré le robot, en le testant régulièrement. Celui-ci a déjà imprimé une structure en acier formée de lignes entrelacées. Pour la construction du pont, MX3D envisage d’utiliser deux robots, commençant chacun sur une berge et se rejoignant au milieu du canal. Pour Joris Laarman, « la symbolique du pont est une belle métaphore pour connecter la technologie du futur à la vieille ville, d’une façon qui fasse ressortir le meilleur des deux univers. »

La position exacte du pont dans Amsterdam n’est pas encore connue. MX3D désire encore tester son imprimante pendant 2 ans afin de pouvoir commencer les travaux en automne 2017. La durée prévue des travaux est de 2 mois. Les implications sont de taille, puisque ce projet pourrait mener à une révolution dans le domaine de la construction. Qui sait si dans quelques années, nous n’assisterons pas à des imprimantes 3D géantes dessinant des grattes-ciel depuis le néant.

Le bras robotique de MX3D

L'imprimante MX3D en action

M3XD le futur de la construction

L'imprimante 3D en train de souder

Modélisation du pont terminé

4 imprimantes 3D pour un pont

Crédits photo : MX3D, Joris Laarman


Laisser un commentaire