Le RAID veut acquérir des nouveaux drones

The RAID is looking for new drones

Le RAID, Recherche Assistance, Intervention et Dissuasion, recherche des drones capables d’opérer en intérieur. L’utilisation de drones par ces services n’est pas récente, puisque la formation des techniciens du service comprend un entraînement quotidien au pilotage de drones.

Le RAID est un service créé en 1985 qui regroupe environ 300 personnes. Cette unité d’élite est chargée de missions diverses, comme la sécurité lors d’évènements importants, la gestion de crise comme des attentats ou des prises d’otages ou encore la protection de hautes-personnalités. Le groupe est particulièrement connu pour son intervention contre Mohammed Merah en 2012 ou son action anti-terroriste en janvier.

Le RAID, unité d'élite française

C’est durant l’interpellation de Mohammed Merah que le RAID découvre les limitations de leur drone. Celui-ci ne peut en effet pénétrer dans l’appartement du terroriste. A cette époque-là le RAID se rabat donc sur un minidrone terrestre (le Recon Scout XT), très performant et utilisable en situations à risques. Il était toutefois très difficile de le faire revenir à son point de lancement après avoir été lancé à l’intérieur de l’appartement.

Le RAID cherche donc à présent à acquérir des drones capables de fonctionner dans des environnements clos, pour des missions menées hors du champ de vision de l’opérateur. Le drone doit pouvoir entrer et sortir d’une pièce, par la porte ou la fenêtre et de changer de pièces. Malgré une vingtaine de propositions, l’unité n’a pas trouvé son bonheur. Le RAID continue cependant ses recherches et des présentations sont prévues prochainement qui comprendront, entre autres, la startup française Aeraccess. Des modèles comme le Prox Dynamics Black Hornet ou Airburr pourraient également répondre à leurs attentes.