Le robot compagnon Robi prochainement en vente à Hong-Kong

Robi ce robot compagnon inspiré de l’humanoïde qui est parti dans l’espace, sera en vente à Hong-Kong à partir de la fin du mois d’octobre. Ce sera donc le 5ème pays à distribuer ce robot familial après le Japon, l’Italie, Taïwan et le Royaume-Uni.

Du haut de ses 34 centimètres, Robi sait allumer la TV, danser au rythme de la musique, faire des échanges avec un ballon de football et même nettoyer le sol. Son inventeur Tomotaka Takahashi, chercheur à l’Université de Tokyo, rêvait de créer son propre robot depuis son enfance : « Pour moi, un robot c’est un ami et il doit être animé. »

Le créateur a aussi mis au point le premier robot humanoïde à être allé dans l’espace, Kirobo, en collaboration avec Panasonic, Toyota et la Station Spatiale Internationale, pour tenir compagnie à l’astronaute japonais faisant partie de la mission.

Magazine-pour-fabriquer-le-robot-Robi

Robi est un tout autre robot, plus simple. Le concept : l’éditeur italien De Agostini vend en kiosque un magazine hebdomadaire, accompagné des pièces pour fabriquer le robot. Semaine après semaine, le magazine détaille les étapes pour monter le robot, qui prend forme et vie au fil du temps. Il faudra tout de même être patient car il faudra acheter 70 numéros du magazine pour obtenir enfin le Graal : un petit robot de 1 kilo, avec des yeux qui s’allument et changent de couleur lorsqu’il veut montrer ses émotions, avec des fonctions amusantes comme cet émetteur infrarouge qui lui sert à changer de chaîne à la TV et ce minuteur pour surveiller la cuisson des plats. Il a tout d’un robot compagnon pour la famille… Sans oublier également que chaque version du Robi parle la langue du pays, soit le cantonais, le japonais, l’anglais, l’italien et le mandarin.

Mouvements-de-l'humanoide-Robi

L’éditeur du magazine a pour ambition de distribuer Robi aux États-Unis, puis de s’attaquer aux marchés européens, sans avoir de calendrier précis ni de cible en vue.

De Agostini n’a pas souhaité communiqué sur ces chiffres de vente au Japon, premier pays à avoir commercialisé Robi dans son magazine hebdomadaire depuis février 2012.

Pour la sortie hong-kongaise, l’éditeur dit avoir déjà reçu 250 pré-commandes. Comptez 5 € pour le premier numéro, 10 € pour le deuxième et 16.5 € pour les suivants, soit un total de 1 137 €.


Laisser un commentaire

  1. gusmerini

    je veux investir dans le petit robot je suis fan de robot j'ai 51 ans je trouve cela génial

  2. Diza-ko

    Super bien fait ce robot bon départ pour eux !

  3. FLorent

    Il est certains que les japonnais sont bien avancé en terme de technologie. Puis ce robot ne pourra qu'influencer le quotidien de ses propriétaires.

  4. morice

    vos mieux acheter un robobuilder