Le robot médical HOSPI reçoit la bénédiction de l’ISO et du JIS

Le robot d’hôpital de Panasonic reçoit enfin le précieux sésame pour opérer officiellement dans les hôpitaux nippons. Il devient par la même occasion le premier robot au monde à se conformer à deux types de standards de sécurité.

Panasonic est depuis de nombreuses années très impliqué dans la conception de robots médicaux, pour répondre à la demande croissante de soins, liée à l’inquiétant vieillissement de la population nippone. Plutôt que d’importer de la main d’oeuvre étrangère, les japonais ont toujours opté pour une main d’oeuvre robotisée. Menaces démographiques conjuguées à une xénophobie patente, c’est la recette idéale qui pousse les japonais vers la conception de robots en tout genre pour assurer les tâches les plus ingrates et répétitives qui monopolisent notamment l’attention des personnels de santé.

HOSPI n’en pas né de la dernière pluie. La première version de ce robot de livraison de médicaments remonte à 2004. Trop cher et trop maladroit, le robot hospitalier n’a été vendu que deux fois, oui deux fois en 10 ans. La firme japonaise a donc décidé de rééditer son modèle en 2013. HOSPI, c’est un transporteur de médicaments autonome et sécurisé. L’hôpital est le lieu idéal pour voir essaimer des robots. Ce sont des espaces relativement vastes, dégagés et bien organisés, ce qui permet au robot de se déplacer beaucoup plus facilement que dans une gare par exemple. En 2014, l’hôpital du Mémorial de Matsuhita à Osaka employait déjà 5 de ces assistants médicaux autonomes et reliés au système de surveillance grâce au wi-fi. Résultat, les délais de livraison ont diminué de 30%. Si chaque unité coûte la bagatelle de 100 000$, leur déplacement autonome grâce à des capteurs laser permet d’éviter d’assumer des frais supplémentaires d’installation de marqueurs et autres capteurs pour le guider à travers l’hôpital.

robot médical HOspi de Panasonic

hospi-2016-2

Le modèle HOSPI-R renoue avec le succès. Après avoir dépassé les frontières de l’archipel en s’installant en 2015 dans l’hôpital de Changi à Singapour, HOSPI-R vient de recevoir la bénédiction des autorités de sécurité du Japon. Il a en effet passé avec succès les tests et correspond aux normes en vigueur établies par l’International Safety Organisation (ISO 13482) et le certificat de niveau 1 du Japan Industrial Standard Committee (JIS). Profitant de son homologation, le robot assistant de Panasonic pourra ainsi partir à la conquête des nombreux hôpitaux du pays.

Niveau caractéristiques techniques, HOSPI-R mesure 1,30 m pour 170 kg. Il peut transporter jusqu’à 20 kg de produits, documents et instruments, et ce, pendant approximativement 9 heures à la vitesse maximale de 3,6 km/h.


Laisser un commentaire