Le robot utilisé lors de l’intervention du RAID à Toulouse

Si vous suivez un peu l’actualité, vous ne serez sans doute pas passés à côté de la semaine de recueillement après les sept meurtres de Mohamed Merah dont trois étaient des soldats. Mais saviez-vous qu’il y a un an, le 22 mars 2012, le RAID a utilisé un robot de reconnaissance pour l’assaut de son appartement à Toulouse ?

ReconRobotics est un des leaders du marché des véhicules tactiques robotisés. Cette entreprise américaine a été créé en 2006 afin de commercialiser les robots développés par le Laboratoire de robotique de l’Université du Minnesota. A l’époque, les projets de ce labo étaient financés, entre autres, par deux organismes : la DARPA et la National Science Foundation.

Blog_Humanoides.fr_recon_scout_xt_intervention_2

Depuis, ReconRobotics a vendu près de 4000 robots dans plus de 33 pays. Parmi les utilisateurs de leur best-seller, le Recon Scout XT, on compte des forces armées comme l’U.S. Army, la Navy, les Marines, le FBI mais également des brigades d’intervention, notamment en France, comme le R.A.I.D. ou la B.R.I. de Paris.

Rien n’échappe au Recon Scout XT

Le micro-robot Recon Scout XT fait partie des robots espions lançables, léger et ultra résistants, comme les robots militaires d’iRobot, Qinetiq ou le français Nexter.

Blog_Humanoides.fr_recon_scout_xt_controller

Se présentant sous la forme d’un axe central relié à deux roues, le Scout XT mesure 20,3 centimètres, ne pèse que 590 grammes et son autonomie est d’une heure. Sa batterie et l’électronique sont cachées dans l’axe central. Avec ses deux caméras et son micro miniatures, il voit et entend tout (dans sa nouvelle version), de jour comme de nuit. La caméra infrarouge voit jusqu’à 8 mètres dans le noir et s’active automatiquement lorsque la luminosité est trop faible pour la vision de jour.

Le Recon Scout peut transmettre les images à un opérateur situé à 30 mètres à l’extérieur d’un bâtiment ou à 90 mètres si le robot espion évolue en plein air. Très robuste, il peut être lancé sur plusieurs mètres comme une grenade – résiste à une chute de 40 mètres de haut – pour atterrir au coeur de la scène à surveiller. Une fois au sol, le mini robot se déplace à une vitesse de 30 cm par seconde.

Blog_Humanoides.fr_recon_scout_xt_profil

Connecté à l’appareil mobile, un contrôleur de 730 grammes permet de télécommander et suivre ses déplacements sur un écran de 640×480 pixels.

Le Recon Scout XT coûte aux alentours de 15.000 US$. Pour des missions moins exigeantes ou des terrains moins risqués, un modèle plus petit et plus léger, le Recon Scout IR, est disponible pour environ 8.000 US$.

Le robot utilisé par le RAID

Ayant fait son acquisition en 2011, l’unité d’intervention de la police nationale l’a utilisé lors de l’assaut contre Mohammed Merah, il y a un an.

ReconRobotics en a profité pour interviewer un intervenant du RAID pour expliquer l’utilité d’un tel robot de reconnaissance. Selon ce membre de l’unité spéciale, le mini drone terrestre a été le moyen idéal de voir sans être vu, dans une pièce avec une faible luminosité.

Blog_Humanoides.fr_recon_scout_xt_intervention_3

Un premier Recon Scout XT a permis à l’équipe d’avoir un point de vue générale sur la situation et suivre les éventuels déplacements du suspect. Un deuxième robot a été introduit dans l’appartement sans que Merah s’en rende compte, après que ce dernier ait troué de balles sa porte d’entrée. Ce robot permit aux hommes du RAID d’identifier que le forcené s’était retranché à l’intérieur de la salle de bain.

Le RAID a été convaincu de l’utilité d’un tel type de robot. Facile d’utilisation et déployé très rapidement, le robot a fourni des informations précieuses aux équipes d’intervention et les a aidé à prendre connaissance des lieux avant leur intervention risquée.


Laisser un commentaire