Le UK donne enfin plus de détails sur son drone de combat Taranis

Après l’annonce la semaine dernière d’un accord pour une coopération militaire franco-britannique dans le domaine des drones de combat, le Royaume-Uni vient de fournir quelques détails supplémentaires sur sa campagne d’essais en vol réalisée avec le démonstrateur UCAV Taranis l’an dernier. L’armée de l’air britannique ainsi que BAE Systems, le constructeur, étaient restés discrets jusqu’à aujourd’hui.

La première sortie de l’appareil a été réalisée le 10 août 2013 et aura duré 15 minutes. Une deuxième a eu lieu quelques jours après, le 17 août. Le directeur général de BAE Systems, Nigel Whitehead, a affirmé ce matin lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Londres que le vol s’était passé comme prévu et que les objectifs avaient été atteints. Néanmoins, il a souhaité ne pas révéler l’endroit exact des tests ainsi que le nombre total de vols effectués.

Nigel Whitehead a bien voulu précisé que depuis le premier essai de cet été de nombreux autres vols ont été effectués, dont un au cours duquel le Taranis est resté en vol pendant une heure.

Le Taranis est toujours resté dans le silence du MoD britannique. On en sait très peu et encore moins sur ses capacités furtives. Le programme Taranis officiellement dévoilé en juillet 2010 est estimé à 185 millions de livres, soit moitié moins que le nEUROn de Dassault Aviation.


Laisser un commentaire