Le X1, l’exosquelette prometteur de la NASA

La NASA planche sur un type d’exosquelette imperméable qui aiderait les astronautes à se déplacer dans l’espace et qui pourrait peut-être même assister les personnes paraplégiques dans leurs mouvements au quotidien.

Forcément, on pense tous au costume du super-héros Iron Man. La NASA en est encore loin mais les premières images de l’exosquelette X1 sont prometteuses.

Accroché aux jambes et enfilé comme un sac à dos, le X1 dispose de dix degrés de liberté au niveau de ses articulations motorisées – quatre au niveau des hanches et des genoux, et six non-motorisées pour tourner, pointer ou fléchir son pied. Le système X1 pèse 25 kg, mais cela ne pose aucun problème pour les astronautes en impesanteur.

Blog_Humanoides_NASA_X1_exosquelette_Shelley_Rea

Dans l’espace, cet exosquelette devrait permettre de remplacer les machines d’entraînements et tapis roulants des astronautes qui sont encombrantes et lourdes à transporter. Les astronautes font plusieurs heures d’exercice par jour pour maintenir leurs muscles en forme. Sur Terre, chaque fois que nous bougeons, la pesanteur offre une résistance aux muscles et aux os de notre corps. Ce dernier maintient donc une masse osseuse et musculaire suffisante pour supporter notre propre poids. Dans un environnement de microgravité, où la pesanteur est quasi inexistante, l’astronaute subit une perte de masse musculaire et de densité osseuse puisque ses os et ses muscles n’ont plus à supporter le poids de son corps.

Blog_Humanoides_NASA_X1_exosquelette_Roger_Rovekamp-

Les capteurs présents sur le X1 permettront de mesurer et enregistrer en temps réel les données physiologiques de l’équipage. Les données seront transmises aux médecins restés sur Terre qui connaîtront ainsi la forme physique des astronautes.

Au sol, cet exosquelette devrait permettre à des personnes handicapées de pouvoir remarcher. « Ce qui est extraordinaire avec la technologie spatiale et avec notre travail sur des projets comme le Robonaut, ce sont toutes ces applications que l’on ne soupçonnait pas et que des spin-offs pourront développer pour un usage sur Terre », a déclaré Michael Gazarik, Directeur du programme de technologie spatiale pour la NASA. « C’est excitant de voir qu’une technologie développée par la NASA pourrait un jour aider les personnes à mobilité réduite à remarcher, ou même à marcher pour la première fois. C’est le genre de retour sur investissement que la NASA est fière d’offrir aux Etats-Unis et au reste du monde. »

Le projet français d’exosquelette HERCULE pourrait lui aussi un jour être utilisé à des fins non militaires.

La NASA développe ce projet en partenariat avec l’institut The Florida Institute for Human and Machine Cognition (IHMC) de Pensacola, en Floride, et avec l’aide d’ingénieurs du Oceaneering Space Systems de Houston.

Blog_Humanoides_NASA_X1_exosquelette_test


Laisser un commentaire

  1. Romain

    Impatient qu'il trouve une solution pour nous les handicaper. A suivre!

  2. Indépendance Royale

    Un concept novateur qui améliorera sans doute le quotidien des personnes en situation de handicap !
    Stéphanie