Les cinq wearables révélés au CES 2016

Les 4 jours de la conférence CES 2016 ont dévoilé les tendances technologiques de 2016. Voici les cinq objets connectés qui ont attiré notre attention cette année.

Little Bird : le sextoy connecté qui fait vibrer Las Vegas

Créé par la start-up brestoise E.Sensory, Little Bird attire la curiosité de plus d’un visiteur sur le salon ! Little Bird est un sextoy relié à une application de lecture numérique sensorielle qui permet de lire des ebooks de manière classique… ou augmentée. Le principe ? Little Bird se met à vibrer à chaque passage érotique. Plus le texte devient sulfureux, plus les vibrations gagnent en intensité.

« Certains passages dans le texte sont floutés ou avec des lettres dans le désordre. La lectrice doit alors toucher du doigt le texte ou souffler sur l’écran et déclencher ainsi les vibrations du sextoy » indique Christel Le Coq, PDG d’E.Sensory.

Sextoy connecté qui fait vibrer

Près de 200 livres érotiques devraient être disponibles d’ici peu. Et la start-up envisage également de développer des livres à thèmes, à l’image des Livres dont vous êtes le héros dont les scénarios sont à construire par chaque lectrice.

Flic : un bouton connecté à tout faire

Bouton connecté à tout faire

Flic n’est pas un simple bouton. De la taille d’une pièce de 2 euros, sa tâche est de vous simplifier le quotidien. Il se connecte en bluetooth à un smartphone ou une tablette et permet de lancer une application ou effectuer une action courante, paramétrée au préalable : appeler une personne spécifique, allumer sa chaîne-hifi, faire sonner un téléphone perdu pour le retrouver, etc.

Une fois l’action définie, le bouton se colle sur toutes les surfaces.

Flic un bouton à associer à n'importe quel objet

Aivvy : un DJ personnel dans votre casque

Aivvy est un casque intelligent qui apprend vos goûts musicaux et vous propose ensuite les musiques que vous aimez. Comment ? Il suffit de tapoter le casque pour indiquer que l’on aime une chanson, ou de le balayer du doigt pour signaler que ce n’est pas le cas. Le casque enregistre vos préférences et vous les suggère automatiquement par la suite. Grâce au catalogue de streaming Aivvy, le casque vous suggérera même de nouvelles musiques, adaptées à vos goûts.

Casque connecté intelligent

Autre fonction utile, il suffit de mettre le casque sur ses oreilles pour que la musique démarre instantanément et de l’enlever pour qu’elle se coupe.

Ili : l’accessoire qui casse la barrière des langues

Développé par la start-up japonaise Logbar, ili est un traducteur design et autonome qui se porte autour du cou. Son utilisation est simple, puisqu’il suffit d’appuyer sur le bouton central et de parler pour que l’accessoire fasse une traduction instantanée. Pour les voyageurs ou les professionnels, c’est la promesse de se rapprocher d’autres cultures en supprimant définitivement la barrière du langage.

Objet pour casser la barrière des langues

A l’heure actuelle, ili est capable de traduire l’anglais, le japonais et le chinois. Les prochaines versions devraient intégrer le thaïlandais, le coréen, l’arabe, l’espagnol et l’italien.

In&Motion : l’airbag intelligent pour le ski

La neige recouvre petit à petit les montagnes françaises et l’heure de dégainer les skis approche. La start-up savoyarde In&Motion développe depuis 2014 un système de protection embarqué intégré à un gilet intelligent, destiné à protéger les skieurs des chutes. Une dizaine de capteurs mesurent en temps réel les mouvement et son capable de déclencher l’airbag en moins de 100 millisecondes.

Casque pour écouter de la musique intelligemment

Airbag intelligent pour le ski

Si le système a déjà fait ses preuves auprès des athlètes de skicross, il devrait bientôt se développer sur le ski alpin et à terme, devenir accessible au grand public.

Musique, langues ou encore sexe, l’année 2016 s’annonce très connectée.

Crédits photo : Aivvy, Flic, E.Sensory, ili, In&Motion

Marlène Moreira (@mrlnmoreira)
Ex-Aldebaran et passionnée d’innovation et de robotique.


Laisser un commentaire