Les drones sous-marins d’ECA Robotics

En matière de guerre des mines, la France est considérée comme une des meilleures nations sinon la meilleure. Au niveau de la Marine mais aussi sur le plan industriel, nous avons développé des solutions depuis trente ans. Cela a débuté avec les radars de Thales équipant la plupart des frégates et autres bâtiments. De nos jours, la lutte contre les mines a évolué et les drones sous-marins commencent à prendre le relais.

Blog_Humanoides_Fr_ECA_robotics_drone_alister_9_commande

L’utilisation de drones pour sécuriser la chasse aux mines est une solution indéniable. Elle permet de garder ses distances avec la mine et de ne pas envoyer des hommes tant que l’on n’a pas identifié clairement l’engin explosif. Intégré dans un dispositif de déminage, le drone éclaireur permet entre autres de détecter les mines de plus en plus loin et donc de mieux les anticiper.

Blog_Humanoides_Fr_ECA_robotics_drone_alister_9_euronaval

ECA Robotics est une entreprise spécialisée dans la robotique de déminage sous-marin. Cette branche du groupe français ECA développe plusieurs sortes de drone de déminage.

L’Alister 9 est un AUV (autonomous underwater vehicle) qui mesure entre 170 et 250 centimètres et pèse jusqu’à 90 kg selon sa configuration. Sa mission : l’inspection de zones confinées, l’analyse rapide de l’environnement, l’étude des fonds marins. Il équipe notamment le groupe de plongeurs de la Marine nationale et les garde-côtes japonais. De par son faible poids, il est facilement transportable et déployable sous tout type de plateforme

Blog_Humanoides_Fr_ECA_robotics_drone_alister_9

Plus stable et plus précis, l’AUV Alister 18 Twin, est une sorte de drone sous-marin catamaran. Ses deux coques lui permettent de réaliser des missions d’inspection stéréoscopique ou de se maintenir en point fixe en immersion. Long de 330 centimètres et pesant 600 kg, il peut aller jusqu’à 600 mètres de profondeur et atteindre une vitesse de 5 noeuds.

Blog_Humanoides_Fr_ECA_robotics_drone_alister_18-twin

Quand à ceux qui se posent des questions sur le futur des plongeurs démineurs humains, même si les drones deviennent opérationnels dans les prochaines années, ils auront toujours leur place dans le dispositif de déminage. Dans certaines conditions (par petits fonds ou pour la récupération d’une mine pour étude) l’intervention humaine ne pourra pas être remplacée.

Tous les drones d’ECA Robotics, s’appuient sur des logiciels développés par Triton Imaging Inc., une autre filiale du Groupe ECA, pour l’acquisition et le traitement des images sous-marines.


Laisser un commentaire