Les finales de Call For Startups à Innorobo

Les finales de Call For Startups à Innorobo

Innorobo n’est pas uniquement l’occasion de découvrir les innovations technologiques des grandes entreprises, mais aussi d’offrir une plate-forme d’expression aux start-up plus modestes. C’est l’objectif du concours Call For Startups.

Les différentes applications de la robotique ont déjà profondément marqué le paysage industriel. Or les innovations ne sont pas réservées aux grands groupes. C’est la raison pour laquelle Innorobo a lancé un appel aux start-up afin de leur permettre de bénéficier d’une scène sur laquelle s’exprimer afin de sensibiliser le grand public à ces idées révolutionnaires, ainsi que lever des fonds pour financer leurs projets. Les jeunes entreprises étaient invitées à envoyer une demande de participation afin de pouvoir présenter leur projet ou leur prototype à un panel d’investisseurs.

Un combat de robots futuristique grâce à Reach Robotics ?

Après de longs mois de délibération et deux vagues d’élimination, Innorobo a dévoilé les finalistes qui se voient donc invités, tous frais payés, au salon Innorobo. Ils ont donc gagné le droit d’exposer gratuitement leur projet durant la durée du show et auront également l’occasion de tenter de lever des fonds en présentant leur projet devant un public d’investisseurs. Voici donc non pas les 5, mais les 6 start-up que vous pourrez rencontrer à Lyon du 1er au 3 juillet :

1. Reach Robotics

Reach Robotics set use start-up anglaise dont le fondateur, Silas Adekunle, a décidé de trouver le point de rencontre entre ses deux domaines de prédilection, le jeu vidéo et la robotique. Pour cela, Reach Robotics a décidé de concevoir un jeu de combat… de robots. Des robots réels s’affrontant, contrôlés par smartphone via Bluetooth, mélangés à des éléments virtuels comme des augmentations de dommage, que l’utilisateur pourra acquérir grâce à l’expérience engrangée en se battant avec son robot.

2. Empire Robotics

Empire Robotics est une start-up américaine qui a développé un robot capable d’agripper n’importe quel object grâce à une technologie d’étreinte granulaire. Originaire de Cornell, les chercheurs ont développé ce robot pour faciliter l’utilisation de robots dans l’industrie, permettant une adaptation illimitée du robot à une chaîne de production sans devoir le personnaliser puisqu’il est capable de saisir sans distinction tout objet.

La main robotique du futur

 

3. OptoForce

OptoForce est une start-up hongroise qui s’est spécialisée dans la conception de capteurs. Les capteurs actuels sont onéreux et fragiles, du fait de leur composition. Cette start-up a mis au point un capteur capable de détecter la touche d’une plume aussi bien que de résister à un coup de marteau.

 

4. MagnetbotiX

MagnetbotiX est une start-up suisse qui a développé un processus de récolte de cristaux pour le domaine pharmaceutique. Le processus actuel est très coûteux et n’est pas fiable à 100 %. C’est la raison pour laquelle les chercheurs ont mis au point un nanorobot qui fonctionne grâce à un champ électromagnétique et permet d’optimiser le processus de récolte.

 

5. ex aequo : RobotBase & Flyability

RobotBase est une start-up américaine qui a développé une intelligence artificielle couplée à un robot de téléprésence. Celui-ci devient par conséquent un assistant personnel capable d’assister toute la famille dans des tâches aussi diverses que photographe en soirée, secrétaire pour vous rappeler vos rendez-vous ou baby-sitter en lisant une histoire aux enfants.

 

Flyability est une start-up suisse qui a développé un drone capable de continuer à voler malgré des collisions en vol, le Gimball. Les drones actuels ont ce défaut d’être fragiles et de nécessiter une technique de vol minutieuse pour éviter les obstacles. Flyability a donc développé un drone en s’inspirant du vol des insectes et a créé un drone capable de percuter des obstacles sans problème. Les chercheurs espèrent pouvoir utiliser ce genre de drones dans des environnements dangereux pour des missions de secours durant lesquelles la rapidité est essentielle et qui ne permettent pas de prêter attention à la sécurité du drone.

Crédits photo : Innorobo, Reach Robotics, Empire Robotics


Laisser un commentaire