Les habiles robots de Kuka peuvent jouer aux Colons de Catane

Les robots-pongistes et autres maîtres d’origami n’ont qu’à bien se tenir. Dans sa course au robot le plus performant et le plus insolite, la société de robotique allemande a mis au point un bras robotisé ultra-précis au jeu de société les Colons de Catane.

Une seule mission a été assignée au bien-nommé Kuka AGILUS : poser des pions sur le plateau du jeu Les Colons de Catane (LCC) avec une précision sans égale.

Le professeur Martin Weiss et son étudiant Markus Webert de l’Université de Sciences Appliquées de Regensburg sont à l’origine de ce projet insolite. Martin Weiss, mathématicien et passionné du jeu de société les Colons de Catane a eu la bonne idée de combiner les deux mondes. Alors que Markus Webert n’était pas « vraiment dans la programmation » avant d’entamer son Bachelor, le Dr Weiss lui propose de l’accompagner dans le développement d’une intelligence artificielle capable de jouer au jeu de société LCC.

Leur projet a débuté par une étape cruciale, la collecte de données : »Nous avons démarré notre projet avec une plate-forme de jeu en ligne, qui faisait appel à de vrais joueurs, et nous avons utilisé cette plate-forme pour collecter des données sur eux. Le but était d’utiliser ces données pour améliorer les capacités de machine learning de notre programme » explique Markus Webert. Des données précieuses qui leur ont permis d’enseigner à leur IA comment réaliser des mouvements rigoureux et précis.

Martin Weiss et Markus Wesbert de Regensburg

« On ne se contente pas seulement de la théorie ou de l’écriture de programmes, avec les ordinateurs et les robots, je peux montrer qu’une équation trouve plusieurs solutions, et que le robot peut emprunter différentes chemins pour arriver à la même position » a indiqué le professeur de mathématiques. Selon lui, Kuka offre de remarquables opportunités pour combiner la théorie et la pratique, et les étudiants apprécient beaucoup le fait de pouvoir donner vie à leurs idées.

L’étape suivante pour les prochains étudiants qui seront amenés à améliorer le KR Agilus : incorporer un système de vision par caméra sur le robot pour qu’il saisisse lui-même les pions.


Laisser un commentaire