Les prévisions futuristes de Ray Kurzweil

Ray Kurzweil, gourou de la théorie de singularité technologique, a été engagé en décembre à la tête de l’équipe d’ingénieurs de Google. Kurzweil a écrit plusieurs livres dans lesquels il décrit sa vision de la singularité technologique, à travers la combinaison de la génétique, les nanotechnologies et la robotique. En ce début 2013, revenons sur quelques unes de ces prédictions.

Kurzweil a notamment écrit Humanité 2.0 (en anglais The Singularity is Near), publié en 2005, et qui reprend en les réactualisant, ses théories décrites dans ses précédents livres. La plus célèbre étant que les distinctions entre l’homme et la machine s’estomperont progressivement.

Voici quelques unes des autres théories de Kurzweil, qu’on laisse à chacun le soin d’analyser et juger.

  • En 2010, « les ordinateurs seront devenus presque invisibles : cousus dans nos vêtements, intégrés dans notre mobilier et environnement. » On en est pas si loin surtout depuis l’arrivée du réseau 4G, des imprimantes 3D et de la circulation de hardwares et softwares open-source.
  • Vers la fin des années 2020, « nous pourrons manger toute la malbouffe (junk food) que nous voudrons grâce à des nanorobots injectés dans notre corps », qui nous fourniront les éléments essentiels à la vie et élimineront toutes les graisses superflues.

Blog_Humanoides_Fr_ray_kurzweil_google_singularite_technologique

  • Vers 2033, la « prostitution virtuelle » sera autorisée.
  • Dans les années 2040, les humains auront « les moyens de créer instantanément des nouvelles parties de leur propre corps, soit biologique soit bionique, » afin d’ « avoir dans certains cas, un corps biologique et dans d’autres un corps non biologique ». Au Japon, Kenshiro est un humanoïde qui possède des muscles et des os, artificiels, certes. De même, Roboy, qui possède des tendons artificiels, verra le jour le 8 mars prochain.
  • A une date encore indéterminée par Kurzweil, nous pourrons nous introduire dans le cerveau des autres afin de voir les choses comme eux les voient (comme dans le film Dans la peau de John Malkovich).
  • Dans les années 2050, l’homme évoluera vers un être mi-homme mi-logiciel (concept qu’il a baptisé « software-based humans« ) entièrement connecté au Web, et qui fera des apparitions quand et où il le voudra, sous la forme d’une simple projection holographique ou sous la forme physique d’un essaim de nanorobots.

Des théories sans fondements ? Des prévisions insensées ? Seul l’avenir nous le dira. Voyons déjà ce que l’année 2013 nous réservera…


Laisser un commentaire

  1. eric

    ça fait grave flipper ses prédictions...

  2. Max

    Pour la prévision de 2010, on y est, car j'ai vu une émission où il proposait des tee-shirt avec des sortes de mini-ordinateur intégrés.
    Si à ça on ajoute les google glass et d'autres lunettes identiques, les montres connectés, les smartphones, tout ça est assez proche finalement.

    Pour les ordinateurs dans le mobilier, c'est aussi le cas avec la domotique. Ensuite, il ne faut pas oublier que lorsque l'on fait des prévisions (et non des prédictions), il faut toujours prendre en compte le milieu et le pays de celui qui les fait. Il faut donc comparer avec le pays le "plus avancé" en technologie : USA, japon, Corée du Sud, Israël, etc..

  3. jean

    Comme toujours l'enthousiasme prend le pas sur la raison et s'il y a bien une chose que l'on peut comprendre avec toutes formes de prediction c'est la façon erronée de donnée une echelle de temps. On imagine les choses a une echelle humaine, le temps d'une vie. Mais dans le fond ce que l'on espere voir arriver dans 20 ans cela apparait dans 60... Si on commence a avoir des nanorobots dans le corps a mon avis ca ne sera pas avant la fin du siecle

  4. Vincent de Bulle

    C'est vrai que l'arrivée de Kurzweil chez Google est passée plutôt inaperçu ici, a part chez quelques spécialistes.
    C'est seulement le deuxième ou troisième article (hors brèves) que j'ai lu depuis son embauche a Mountain View

    Mais sinon, d'un point de vue symbolique c'est un signe fort de la part de Google