Les robots de téléprésence : stars d’Innorobo 2014 ?

Les robots de téléprésence n’ont pas encore révélé tout le potentiel qu’ils cachent derrière leur écran. Ce n’est pas la société française Awabot qui nous contredira. Créée par Bruno Bonnell en 2011, la start-up positionnée sur le marché du logiciel dédié à la robotique proposera des robots de télé-présence à la location pendant le salon Innorobo 2014.

La 4ème édition du salon Innorobo, le 1er salon européen dédié à la robotique de service, aura lieu du 18 au 20 mars à Lyon. A cette occasion, la société lyonnaise Awabot va proposer aux personnes ne pouvant pas se rendre sur place, de louer un robot leur permettant de déambuler virtuellement dans les allées du salon.

Robot Beam en location à Innorobo

Le robot de téléprésence qui servira pour cette expérience inédite en France est le robot Beam, de la marque californienne Suitable Technologies. Beam, mesure 157 centimètres et pèse 95 kilos. Monté sur des roulettes, il est équipé d’un écran 17″ et de deux caméras haute définition. Son autonomie totale est de huit heures en utilisation normale.

Robot de téléprésence Beam

Le visiteur va prendre le contrôle du robot et va le piloter à distance via un logiciel installé sur son ordinateur (Windows 7/8 ou Mac OS X). Le visiteur virtuel pourra également échanger avec les personnes présentes sur les stands ou dans les allées du salon.

Cette expérience s’adresse principalement aux étrangers ne pouvant pas assister au salon Innorobo, et en particulier les investisseurs en robotique située dans la Silicon valley, en Corée ou au Japon.

Vingt robots seront disponibles pendant les trois jours de salon, au tarif de 39 euros les deux heures. Pour réserver votre Beam rendez-vous sur cette page.

Robot de téléprésence à Innorobo 2014 Lyon

Ce n’est pas la première fois que la société Awabot participe à une expérience de ce genre puisque fin janvier 2014, elle s’est associée à la Région Rhônes-Alpes pour équiper trois lycées français avec des robots de téléprésence pour aider des étudiants avec des difficultés de santé à assister aux cours depuis chez eux.


Laisser un commentaire