Les sentinelles robots K5 de sortie dans la Silicon Valley

La nouvelle s’est vite répandue la semaine dernière : pour la surveillance sur son campus californien, l’entreprise Microsoft a fait l’acquisition de sentinelles robotisées K5 de Knightscope.

Ca ne rigole plus dans la Silicon Valley, les K5 sont de sortie. Ces robots d’un mètre cinquante de haut pour cent trente-six kilos vont scanner en permanence le campus californien de Microsoft en déambulant dans les allées et les espaces extérieurs.

Knightscope-K5-sentinelle-robotisee

Ces machines autonomes sont fabriquées à Mountain View par la société Knightscope. Un véritable bijou technologique. Bardés de capteurs (GPS, micro, caméras, détecteurs d’odeurs, système d’imagerie thermique), ces agents de sécurité mobiles sont capables de scanner plus de 300 plaques minéralogiques à la minute. Son système de reconnaissance de caractères permet de comparer les images des caractères numériques avec une base de données ou hot-list. Ils possèdent également des caméras infrarouge pour filmer dans des zones à faible luminosité.

Knightscope-K5-bot

Le PDG de Knightscope, William Santana Li, souligne que son entreprise ne travaille pas dans la robotique mais plutôt dans la sécurité. Il pense que sur le plan des méthodes de production, l’Industrie n’a pas évolué depuis ses débuts. Dangereuses et répétitives les tâches effectuées sur les lignes de fabrication doivent être améliorées grâce à la technologie. Une technologie qui apportera efficacité et sécurité.

Knightscope-K5-agent-autonome

Comment le robot K5 assure la sécurité des lieux et des personnes ?

Tentez de lui barrer la route et il se stoppera net devant vous. Essayez de le retenir et il fera retentir son alarme et enverra instantanément une alerte de niveau faible à un centre de télésurveillance. Brusquez-le et là, le K5 se mettra en colère et sortira l’artillerie lourde : une sirène casse-tympans pour faire fuir le vandale. Simultanément, le télé-opérateur pourra observer en vue immersive ce qui se passe autour du K5 et selon les cas, parler à travers les haut-parleurs du robot. Il suffit juste d’une connexion Wifi.

Knightscope-K5-robot-de-securite

Le K5 utilise une combinaison de technologie autonome, de robotique et d’analyse prédictive. D’ailleurs ce n’est pas anodin si Microsoft en a fait l’acquisition puisque la société s’intéresse de près à des algorithmes pour prédire l’avenir. Les données recueillies via les capteurs de l’appareil sont traitées par le moteur d’analyse prédictive et confrontées à la data puisée dans les bases de données d’entreprises privées et publiques et du gouvernement, afin de leur attribuer un niveau de criticité. Le degré de réponse se fait en fonction de la gravité de l’alerte.

Knightscope a pour ambition de réduire la criminalité de moitié. Mais n’équipera pas pour autant ses robots d’armes à feu. C’est déjà une bonne nouvelle ! A noter aussi que ce robot qui prédit le futur ne peut pas emprunter les escaliers…

Knightscope-K5-robot-de-surveillance


Laisser un commentaire