Lockheed Martin veut robotiser les convois militaires

Pour Lockheed Martin, la volonté du gouvernement américain de remplacer les soldats par des robots ou de former plus de pilotes de drones que de pilotes de chasse, ne suffit. Le fabricant américain veut également robotiser les convois militaires.

Lockheed Martin est le leader mondial de la défense et de sécurité. La technologie est primordiale pour ce géant qui a généré 47 milliards de dollars en 2012. L’innovation et les projets de recherche sont assurés par la division Skunk Works basée à Palmdale en Californie. En matière de robotique, cela fait longtemps que l’américain a sauté le pas, avec notamment ses projets de drone hypersonique, d’impression 3D de prototypes, ou encore avec son équipe de recherche récemment qualifiée pour la suite des épreuves du Darpa Robotics Challenge.

Le prochain objectif pour Skunk Works est de rendre autonome les convois de véhicules militaires, l’une des opérations les plus risquées en temps de guerre.

Lockheed Martin va automatiser des véhicules pour l'US Army

Lockheed développe en collaboration avec le TARDEC, l’unité de l’US Army dédiée à la recherche, au développement et à l’ingénierie des tanks, une série de véhicules sans pilote capables d’évoluer dans un environnement urbain. Le projet AMAS (Autonomous Mobility Appliqué System) consiste à intégrer une série de capteurs low cost et des systèmes de contrôle permettant d’automatiser certaines fonctions du véhicule.

Le programme AMAS entend faire la démonstration de ce système sur huit types de véhicules. L’AMAS n’interfère pas avec le pilotage manuel à distance des véhicules. Il ajoute des fonctions de détection et de contrôle qui vont avertir les utilisateurs afin qu’il puissent réagir rapidement face aux éventuelles menaces.

L’US Army utilise depuis 2012 quatre de ces véhicules en Afghanistan. Il s’agit des Squad Mission Support System (SMSS), qui apportent assistance aux troupes au sol, notamment en ravitaillement et en logistique militaire.

Lockheed Martin teste des véhicules autonomes

Face au succès de ces robots, l’US Army et ses partenaires sont prêts à passer à la vitesse supérieure et automatiser entièrement les convois. Une démonstration qui a eu lieu le 30 janvier 2014 à Fort Hood, Texas, a permis de constater que le système est fonctionnel en milieu urbain, en présence d’autres véhicules et de piétons. A terme, il remplacera les pilotes et épargnera ainsi des vies.


Laisser un commentaire