Mabu, un compagnon de soin personnalisé

Les applications de la robotique dans la vie quotidienne sont de plus en plus nombreuses et variées. Depuis les robots de conversation jusqu’au robots industriels, les appareils autonomes semblent apparaître partout. Y compris dans l’accompagnement de patients chez eux.

Mabu est un robot conçu pour apporter des informations et du soutien aux personnes souffrant de maladies chroniques, comme le diabète, l’arthrite ou les maladies cardiaques. Mabu est un compagnon de soin. Il est au courant du traitement suivi et est capable de retenir des informations sur la personnalité de chaque patient, ses intérêts ou les difficultés rencontrées lors du traitement. La conversation du robot s’adapte donc graduellement à chaque patient pour offrir une aide personnalisée et des conversations correspondant aux caractères des différents utilisateurs.

La conversation adaptée à chaque patient

Le robot possède plusieurs fonctions, comme de pouvoir rappeler à un patient de prendre ses médicaments, par appel, sms ou simplement de vive voix selon ce que l’utilisateur préfère. De plus, contrairement à une simple application, abandonnée généralement après une durée courte, Mabu est pensé comme un assistant sur le long terme, ce qui lui permet, par ses conversations avec les patients, d’aider à adapter les traitements et de recueillir des données sur leurs progression.

Mabu a été développé par la start-up Catalia Health, qui propose des solutions aux médecins pour améliorer la qualité des soins apportés. Fondée par Cory Kidd, celle-ci a bénéficié d’un capital initial de 1,25 million de dollars pour commercialiser son robot. Mabu est le deuxième robot de Cory Kidd, qui avait déjà il y a quelques années, tenté de commercialiser un robot coach-minceur. Celui-ci est hélas arrivé trop tôt sur le marché et pour un prix trop important pour permettre de financer le développement de l’entreprise Automata, fondée par M. Kidd en 2008.

Mabu, le robot de Catalia Health

Mabu est conçu pour faciliter la vie des patients et des médecins, tout en offrant une interface agréable. Pour Cory Kidd, « la différence [en efficacité] provient de la psychologie de l’interaction. » En proposant un robot au lieu d’une simple application, Cory Kidd espère suffisamment engager les patients dans une conversation pour que l’utilisation du semi-humanoïde porte ses fruits.

Une alerte SMS de Mabu

Crédits photo : Catalia Health


Laisser un commentaire