Medtech fait son entrée en Bourse

La robotique française se porte bien, la preuve, Medtech, le fabricant français du robot d’assistance chirurgicale ROSA, a lancé lundi son introduction en Bourse via une augmentation de capital. Il vise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros d’ici 3 ans, a déclaré son PDG et fondateur Bertin Nahum en présentant l’opération.

Ce chiffre représenterait des ventes multipliées par onze à l’horizon de l’exercice 2015/16. Sur la période 2012/13, la société a enregistré un chiffre d’affaires de 1,8 million d’euros.

Medtech vise une levée de fonds d’environ 20 millions d’euros, au prix médian de la fourchette d’introduction entre 27 et 33 euros par action.

Ce montant pourrait atteindre 26,45 millions d’euros, en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et de l’option de surallocation.

A l’issue de l’introduction en Bourse, la société serait ainsi valorisée entre 64 et 81 millions d’euros.

Medtech vise un marché de la robotique chirurgicale en croissance, qu’il estime à 2,5 milliards d’euros pour les indications couvertes par sa plateforme Rosa (chirurgie du cerveau et chirurgie de la colonne vertébrale).

Fondée en 2002 par Bertin Nahum, Medtech a mis au point en 2007 le robot chirurgical Rosa à guidage laser, qui complète le bras du neurochirurgien dans les interventions.

La société commercialise déjà le robot Rosa Brain, pour la chirurgie du cerveau, qui a été autorisé en 2008 en Europe et en 2009 aux Etats-Unis. Le parc installé s’élève à 19 machines, plus 2 en cours de mise en service.

Medtech prépare le lancement d’un deuxième modèle, Rosa Spine, destiné à la chirurgie vertébrale. L’autorisation pour l’Europe est attendue au 2ème semestre 2014 et aux Etats-Unis au 2ème semestre 2015. Les premières ventes devraient intervenir en 2015 en Europe et en 2016 aux Etats-Unis.

En chirurgie, «les robots vont prendre une place prépondérante dans les années à venir», a estimé Bertin Nahum, qui table sur un dynamisme de la chirurgie «mini-invasive» développée avec le robot Rosa.

Medtech a «l’ambition de démocratiser la chirurgie mini-invasive du cerveau et du rachis», a-t-il résumé.

Moins d’une demi-douzaine d’acteurs sont présents dans la robotique chirugicale, et Medtech est la seule société européenne en neuro-chirurgie, a-t-il indiqué.

La levée de fonds sera principalement consacrée au développement de la force de vente, notamment aux Etats-Unis. Medtech, qui compte aujourd’hui 20 salariés, a prévu de recruter au total une trentaine de personnes d’ici juin 2016.

Lors du dernier exercice 2012/13, Medtech a enregistré une perte nette de 1,25 million d’euros.

L’offre d’actions nouvelles, lancée lundi, se poursuivra jusqu’au 26 novembre. La fixation du prix est prévue le 27 novembre et le début des transactions le 28 novembre sur le marché Nyse Euronext Paris.


Laisser un commentaire